La Monnaie de Paris dévoile ses trésors et son savoir-faire en fonderie, gravure et ciselure

La Monnaie de Paris propose ce week-end la découverte de ses nouveaux espaces, dont un nouveau musée dédié à la fabrication des pièces et des médailles. 

L\'atelier du Grand Monnayage, où sont frappées les monnaies, que l\'on aperçoit depuis le musée de la Monnaie de Paris.
L'atelier du Grand Monnayage, où sont frappées les monnaies, que l'on aperçoit depuis le musée de la Monnaie de Paris. (ANNE CHEPEAU / RADIO FRANCE)

La Monnaie de Paris invite les visiteurs samedi 30 septembre et dimanche 1er octobre à découvrir une grande partie de son site, quai de Conti, en face du Louvre, et notamment, un nouveau musée consacré à la fabrication de la monnaie. 

Le musée de la Monnaie de Paris rouvre au grand public le 30 septembre.
Le musée de la Monnaie de Paris rouvre au grand public le 30 septembre. (ANNE CHEPEAU / RADIO FRANCE)

Fini le temps du secret

Après avoir été fermée pendant plus de 200 ans au public, la Monnaie de Paris a décidé de montrer son savoir-faire et ses trésors. Son architecture XVIIIème tout d’abord : les visiteurs peuvent à présent traverser les différentes cours de ce site qui s’étend en bord de Seine sur plus d’un hectare.

Le bâtiment de la Monnaie de Paris vu depuis la Cour d\'honneur.
Le bâtiment de la Monnaie de Paris vu depuis la Cour d'honneur. (ANNE CHEPEAU / RADIO FRANCE)

Dans l’une des cours se situe l’entrée du musée, dont le parcours offre des vues sur les ateliers de la plus vieille usine de France.

La Cour des fonderies de la Monnaie de Paris est désormais accessible aux visiteurs.
La Cour des fonderies de la Monnaie de Paris est désormais accessible aux visiteurs. (ANNE CHEPEAU / RADIO FRANCE)

La première salle est consacrée à la fonderie d'art, le métal en fusion, explique Anne Sophie Duroyon-Chavanne, administratrice culturelle de la Monnaie de Paris. "On pourra voir les ouvriers travailler. Et de grands écrans nous plongent dans la matière", détaille-t-elle. 

La salle magistrale du Grand Monnayage

D’autres ateliers sont à découvrir lors de la visite, comme celui du Grand Monnayage, où sont frappées les monnaies en or et en argent, mais aussi, de temps en temps, nos euros de tous les jours. "Cette frappe de monnaie aura lieu deux ou trois fois par an. On frappera des pièces de deux euros, sur des campagnes, qui dureront entre une et deux semaines", précise l'administratrice culturelle de l'institution. "On fabrique la monnaie dans notre usine à Pessac, mais à Paris, le visiteur pourra voir une rondelle de métal devenir une monnaie", annonce-t-elle. Pour aider le visiteur à comprendre le processus de fabrication, des démonstrations de gravure sont aussi proposées dans le musée trois fois par semaine.

Le clou de la visite : les trésors

Le musée abrite aussi et surtout les collections de la Monnaie de Paris. Quelque 2 000 objets y sont présentés, certains porteurs de rêves, comme ces trésors montrés pour la première fois au public dans un espace dont les portes évoquent celles des salles des coffres.

La porte de la salle des trésors de la Monnaie de Paris. Quatre trésors y sont présentés, dont celui découvert en 1938 dans un appartement rue Mouffetard, à Paris.   
La porte de la salle des trésors de la Monnaie de Paris. Quatre trésors y sont présentés, dont celui découvert en 1938 dans un appartement rue Mouffetard, à Paris.    (ANNE CHEPEAU / RADIO FRANCE)

"Il y a une quinzaine de trésors dans nos collections patrimoniales. Quatre sont exposées : un trésor sous-marin, une découverte fortuite, un trésor archéologique et une prise de guerre", explique Anne Sophie Duroyon-Chavanne. La découverte fortuite est celle du trésor de la rue Mouffetard à Paris en 1938 : 3 500 pièces d’or à l’effigie de Louis XV trouvées par des ouvriers dans un appartement en travaux.