La chanteuse France Gall est morte à l'âge de 70 ans

La nouvelle a été annoncée par sa chargée de communication, dimanche matin.

La chanteuse France Gall, sur le plateau de l\'émission \"Le Grand Journal\" de Canal+, le 30 octobre 2012 à Paris. 
La chanteuse France Gall, sur le plateau de l'émission "Le Grand Journal" de Canal+, le 30 octobre 2012 à Paris.  (FRANCOIS GUILLOT / AFP)

La chanteuse française France Gall est morte à Paris à l'âge de 70 ans, peu après 10 heures, dimanche 7 janvier. "Il y a des mots qu'on ne voudrait jamais prononcer, a précisé sa chargée de communication Geneviève Salama, dans un communiqué. France Gall a rejoint le paradis blanc le 7 janvier, après avoir défié depuis deux ans, avec discrétion et dignité, la récidive de son cancer."

>> Retrouvez les hommages à la chanteuse France Gall dans notre direct

L'inoubliable interprète de Poupée de cire, poupée de son était hospitalisée depuis mi-décembre à l'Hôpital américain de Neuilly, à côté de Paris, officiellement pour une infection sévère. La chanteuse avait eu un cancer du sein un an après la mort de son époux, Michel Berger, en 1992 à 44 ans. "Ce n'était pas seulement une chanteuse. Elle représentait physiquement et de façon vestimentaire une mode et une jeunesse qui était en train de s'émanciper", analyse Jean-Bernard Hebey, ancien animateur de l'émission "Salut les copains" sur Europe 1, au micro de franceinfo. Elle "permettait à une génération nouvelle de s'habiller différemment, de se coiffer différemment".

France Gall s'était retirée de la scène après le décès de sa fille Pauline en 1997, puis était sortie du silence en 2015 pour la comédie musicale Résiste, qui remettait au goût du jour les tubes du couple qu'elle formait avec Michel Berger. Elle avait coécrit et supervisé le spectacle, dont la première représentation a eu lieu en 2015, avec une troupe de chanteurs et de comédiens inconnus du grand public. L'œuvre racontait l'histoire de Maggie, un personnage déjà croisé dans l'un des premiers albums de la chanteuse, Dancing Disco. Elle avait été élevée officier de la Légion d'honneur en mai 2017.

Une collaboration avec Gainsbourg dans les années 1960

Née le 9 octobre 1947 à Paris, France Gall est la fille du chanteur et parolier Robert Gall, la chanteuse se souvenait avoir été "entraînée très jeune dans les coulisses des spectacles, ma mère jouait du violoncelle, mon oncle, de l'orgue, mes frères, de la guitare".

Prénommée Isabelle, elle avait été rebaptisée "France" pour la différencier d'Isabelle Aubret, par son directeur artistique Denis Bourgeois. Ce dernier est à l'origine de la collaboration de la chanteuse avec Serge Gainsbourg. "L'homme à la tête de chou" lui écrit notamment N'écoute pas les idoles et Laisse tomber les filles, en 1964. Parallèlement, France Gall chantera aussi Sacré Charlemagne dont les paroles ont été écrites par son père, encore un succès qu'elle a pourtant initialement interprété à contrecœur par peur du ridicule.

La chanteuse France Gall, le 1er mars 1965, lors de l\'Eurovision.
La chanteuse France Gall, le 1er mars 1965, lors de l'Eurovision. (STR / AFP)

La jeune fille blonde aux joues d'enfant prête encore son rire à Gainsbourg pour Pauvre Lola et le parolier lui écrit bientôt Poupée de cire, poupée de son, chanson avec laquelle elle remporte l'Eurovision en 1965 (pour le Luxembourg) et qu'elle chantera en six langues dont le japonais. La chanteuse a également interprété la chanson Les Sucettes, écrite en 1966, mais elle avait récemment confié "avoir été humiliée" par le double sens des paroles.

De nombreux tubes avec Michel Berger

En 1973, la rencontre avec Michel Berger va ouvrir un nouveau chapitre. C'est La Déclaration d'amour (1974), l'album France Gall et un mariage le 22 juin 1976, suivi du duo Ça balance pas mal à Paris. Ils auront deux enfants, Pauline en 1978 et Raphaël en 1981. "Le bonheur dans ce métier, je l'ai trouvé avec Michel", avait également raconté France Gall, qui lui doit de nouveaux tubes – Tout pour la musique, Résiste, Il jouait du piano debout, Débranche, Diego libre dans sa tête, Cézanne peint.

France Gall au côté de Michel Berger, lors d\'un enregistrement à Nogent-sur-Marne (Val-de-Marne), en 1980.
France Gall au côté de Michel Berger, lors d'un enregistrement à Nogent-sur-Marne (Val-de-Marne), en 1980. (JEAN CLAUDE PIERDET / INA / AFP)

Elle avait retrouvé la scène avec un orchestre féminin (1978), puis participé à l'opéra-rock Starmania (1979), avant de chanter avec Elton John (Donner pour donner, 1980). L'époque est à l'humanitaire, le couple s'investit en Afrique, achète une maison à Dakar et signera Babacar.

Elle mettra fin à sa carrière en 1997 après le décès de sa fille, faisant une dernière apparition à l'Olympia en duo avec Johnny Hallyday pour interpréter Quelque chose de Tennessee. Elle ne reviendra sur le devant de la scène que pour faire vivre la musique de Michel Berger à travers des émissions télévisées, des intégrales et des coffrets. En 2015, elle offre un ultime hommage à l'homme de sa vie : la comédie musicale, Résiste, où elle n'apparaissait qu'en vidéo.