L'animateur de radio José Artur, inventeur du "Pop-Club" de France Inter, est mort

L'animateur, âgé de 87 ans, était hospitalisé depuis une dizaine de jours, à la suite d'un accident vasculaire cérébral

L\'ancien animateur de radio José Artur, le 28 avril 2008 à Paris.
L'ancien animateur de radio José Artur, le 28 avril 2008 à Paris. (PIERRE VERDY / AFP)

Il a créé et animé "Le Pop-Club" de France Inter pendant quarante ans, de 1965 à 2005. L'homme de radio José Artur, également comédien, est mort à l'âge de 87 ans, samedi 24 janvier, a annoncé sa famille. L'animateur était hospitalisé depuis une dizaine de jours, à la suite d'un accident vasculaire cérébral. Il est décédé tôt samedi matin, a indiqué son fils.

Pour tous les amoureux de la musique et de la culture en général, le "Pop-Club" a été pendant des décennies un rendez-vous incontournable, animé avec le sourire par l'indétrônable José Artur. L'émission est devenue l'une des plus célèbres de France Inter, une station où il était arrivé en 1951.

"C'est toute une époque"

"J'agressais, en jouant du contre-pied comme d'une arme, pour sortir mes invités de leurs appréhensions, obtenir des ripostes 'naturelles' et faire oublier le micro", écrivait-il en 2009 dans son livre Au plaisir des autres. Outre le "Pop-Club", José Artur avait animé diverses émissions, comme "Qu'il est doux de ne rien faire", "Flirtissimo", "Avec ou sans sucre", "A qui ai-je l'honneur?", "Table ouverte", "Au niveau du vécu", "A l'heure du loup" ou encore "C'est pas dramatique".

"C'est toute une époque, un ton à la radio qui disparaît", a réagi, peu après l'annonce de son décès, le PDG de Radio France, Mathieu Gallet, dans un message posté sur Twitter.

Comédien dans l'âme, José Artur a aussi tourné sous la direction de Costa-Gavras (Z, 1969), de Jean Yanne (Deux heures moins le quart avant Jésus-Christ, 1982), de Claude Lelouch (Il y a des jours et des lunes, 1990). Il a aussi publié plusieurs ouvrages.

Il était un grand habitué du festival de Cannes, dont il avait participé à la toute première édition en septembre 1946. De cette première, à l'âge de 19 ans, il gardait des coupures de presse, dont un article de Cinémonde le présentant comme un "outsider" pour son rôle dans Le Père tranquille de René Clément, où il incarne un jeune résistant.

MARIE-HELENE BONNOT - FRANCE 2

De nombreux hommages

Le président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, lui a également rendu hommage via Twitter, tout comme l'écrivain Philippe Labro et l'ancien président du festival de Cannes, Gilles Jacob.

Hommage il y aura évidemment: France Inter va saluer la mémoire de son animateur vedette "dès ce weekend dans les grandes éditions d'information et dans l'émission 'Pop fiction' samedi soir". A partir de lundi, la station de toujours de José Artur rediffusera "chaque soir à 23 heures le Pop Club".