"Star Wars Jedi : Survivor" : cinq questions sur le nouveau jeu vidéo qui prolonge l'expérience des films et des séries

La nouvelle aventure Star Wars sur consoles et PC, suite du très apprécié "Jedi : Fallen Order", est l'un des jeux vidéo les plus attendus de l'année. On y retrouve Cal Kestis, qui après avoir échappé à Dark Vador et aux Inquisiteurs, poursuit sa mission survie face à l'Empire qui traque les derniers Jedi de la galaxie. Une épopée graphiquement bluffante, qui fait le lien avec les films et les séries de la saga galactique.
Article rédigé par Anthony Jammot
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 9 min
Dans "Star Wars : Jedi Survivor", Cal Kestis est équipé de son sabre laser entièrement personnalisable et ne quitte jamais son fidèle droïde BD-1. (EA)

Il fait partie de ces titres qui contribuent à rendre la frontière entre jeux vidéo et cinéma de plus en plus mince. Star Wars Jedi : Survivor, superproduction signée Electronic Arts, débarque le 28 avril sur Playstation 5, Xbox Series X et S et PC et suscite depuis plusieurs mois une énorme attente auprès des fans de la saga. Après un report d'un mois, cette sortie majeure de 2023 s'est dévoilée à Los Angeles à la fin du mois de mars, cultivant ses secrets jusqu'au dernier moment comme les grands blockbusters hollywoodiens.

Franceinfo a pu jouer en avant-première à la suite de Star Wars Jedi : Fallen Order, le premier volet qui avait créé la sensation il y a quatre ans. Que vous soyez familiers ou non avec l'univers galactique le plus célèbre du 7e art, que vous ayez déjà manié le sabre laser du héros ou que vous vous lanciez dans l'aventure pour la première fois, on vous donne les réponses aux questions que vous vous posez sur l'un des jeux les plus attendus de l'année.

1 À quelle période de la saga Star Wars se déroule le jeu ?

Comme son prédecesseur, l'intrigue de Star Wars Jedi : Survivor prend place entre l'épisode 3 et l'épisode 4 de la saga, lorsque l'Empereur Palpatine alias Dark Sidious a pris le pouvoir et proclamé l'ordre 66, qui signifie l'extermination totale de tous les chevaliers et apprendis Jedi. Dans le film La Revanche des Sith, ce génocide est annoncé peu de temps aprés le basculement d'Anakin Skywalker du côté obscur de la Force. Devenu Dark Vador, l'apprenti de Palpapine, c'est d'ailleurs lui qui extermine la quasi totalité des jeunes élèves en formation au temple Jedi de Coruscant, la planète capitale de la République puis de l'Empire galactique.

Star Wars Jedi : Survivor se déroule dix ans après la début de la "Purge", soit en même temps que l'intrigue de la série Obi-Wan Kenobi, sortie en mai 2022 sur Disney+. Les Jedi ont quasiment tous été éliminés et seuls une poignée d'entre eux ont survécu à la "Purge". Des Inquisiteurs et Inquisitrices, bras armés de l'Empire formés pour traquer les êtres sensibles à la Force, sillonnent la galaxie pour finir le travail. À l'image de Reva, la "Troisième Soeur" dans la série, qui cherche à éliminer l'ancien maître d'Anakin, parti s'exiler sur Tatooine pour veiller sur le jeune Luke Skywalker (qui deviendra le héros de l'épisode 4, Un Nouvel Espoir). 

2 Que s'est-il passé dans "Fallen Order", le premier volet ?

Star Wars Jedi : Fallen Order, le premier volet sorti en 2019, raconte le début de l'épopée de Cal Kestis, un des rares apprentis Jedi à avoir survécu à l'ordre 66, grâce à son maître, Jaro Tapal. Comme Obi-Wan Kenobi dans la série de Disney+, Cal se cache pour tenter de disparaître des radars de l'Empire. L'ancien Padawan travaille comme ferrailleur sur Braccasur, une planète éloignée située dans la bordure extérieure. Un jour, il est contraint d'utiliser la Force pour sauver l'un de ses amis, ce qui attire l'attention des Inquisiteurs. Son ami est tué et Cal est secouru par l'ancienne Jedi Cere Junda et Greez Dritus, qui l'invitent à bord du Mantis, leur vaisseau. Il fait ensuite la rencontre de BD-1, le petit droïde qui ne le quittera plus. Celui-ci lui délivre un message révélant l'existence d'un holocron contenant la liste de tous les enfants sensibles à la Force.

C'est cette information capitale pour la reconstruction de l'Ordre Jedi qui va rythmer sa quête. D'abord sur la planète des Wookies, Kashyyyk, où Cal va croiser la route de Saw Guerrera - un rebelle apparu notamment dans le film Rogue One et dans la série Andor - mais aussi de la Seconde Soeur, Trilla, l'antagoniste principale du jeu. Il prend une première fois le dessus sur elle au combat, ce qui lui vaut d'être nommé chevalier Jedi par Cere Junda, avant de remporter la bataille finale. C'est alors qu'apparaît Dark Vador, qui fait payer à l'Inquisitrice son échec en la tuant. Cal Kestis parvient à s'enfuir mais détruit l'holocron pour éviter qu'il ne tombe entre les mains du puissant seigneur Sith.

Pour plus de détails sur le riche scénario du jeu Fallen Order, vous pouvez consulter le thread de Siha, streameuse spécialiste de l'univers Star Wars :

3 Fans ou débutants, à qui s'adresse cette suite ? 

L'intrigue de Star Wars Jedi : Survivor reprend cinq ans après les événements du premier jeuOn retrouve le Jedi Cal Kestis qui continue de fuir l'Empire et les Inquisiteurs après avoir échappé à Dark Vador à la fin de Fallen Order. Cal a gagné en expérience et en maturité. L'équipage du vaisseau Mantis s'est séparé, le Jedi a mené des combats de son côté et présente désormais une cicatrice sur son visage. Il va rencontrer de nouveaux ennemis, comme le sénateur impérial Pau'an ou encore Rayvis, une créature aux allures de Thanos dans Avengers. La traque des Jedi se poursuit et Cal, en plus de retrouver certains des amis qui l'ont aidé dans le premier volet, va petit à petit découvrir des secrets sur la Haute République, une époque antérieure aux trois trilogies sorties au cinéma qui n'a pour le moment été évoquée que dans certains romans Star Wars.

Pour se lancer dans le jeu, il n'est donc pas indispensable d'avoir joué au précédent volet. Certains personnages vont certes revenir, mais ils seront introduits dans cette suite avec tous les rappels nécessaires pour relier les wagons. Il ne sera pas non plus demandé d'être incollable sur l'univers créé à la fin des années 70 par George Lucas, puisque l'intrigue du jeu va explorer en partie une période très peu développée jusqu'alors, en reprenant les codes communs à toutes les aventures Star Wars : des combats au sabre laser, un héros qui maîtrise la Force, des droides qui sauront vous tirer de mauvais pas mais aussi des méchants puissants et charismatiques qu'il faudra terrasser. Avec ce jeu, comme avec ses séries - dont la récente saison 3 de The Mandalorian -, Lucasfilm continue toutefois d'enrichir un peu plus son univers, en créant des liens cohérents entre l'ensemble des intrigues et en embarquant au passage de nouveaux joueurs dans sa galaxie lointaine, très lointaine. 

4 Graphismes, gameplay : que vaut le jeu "Jedi Survivor" ?

Franceinfo a pu tester en avant-première Star Wars Jedi : Survivor, qui sort vendredi 28 avril sur Playstation 5, Xbox Series X et S et PC. Et si le jeu compte parmi les plus attendus de l'année, c'est avant tout grâce à son ambitieux monde ouvert et sa réalisation bluffante. Les premières cinématiques montrent que la frontière n'est plus si grande entre ce que peuvent proposer les consoles nouvelle génération et des productions taillées pour le grand écran. Graphiquement époustouflant notamment dans la gestion de la lumière, l'immensité des paysages ou les détails des mouvements des personnages, on se plaît dès les premières minutes à explorer la planète sur laquelle (re)démarre l'aventure de Cal. Le personnage semble d'emblée savoir tout faire, tant dans les sauts que le maniement intuitif et élégant du sabre laser. Et pourtant, ce n'est qu'une infime partie de la palette finale ultra-complète qui sera à disposition, récompensant ainsi les dizaines d'heures de découvertes et de batailles promises par l'équipe de développement du jeu.


Dans Jedi : Survivor, tout est personnalisable, du visage plus ou moins barbu du héros à son arme, à simple ou double lame, qu'elle soit de couleur bleue, jaune, verte ou autre. Votre compagnon BD-1 peut également être customisé à loisir, tout comme la tenue ou les postures de combat du jeune Jedi. Mais le plus appréciable, c'est que EA a pensé à toutes les catégories de joueurs, des plus chevronnés qui s'essaieront d'emblée à un tout nouveau mode de difficulté qu'aux néophytes qui attaqueront le mode Histoire dans des conditions on ne peut plus accessibles, pour apprendre à maîtriser le personnage à martyriser des Stormtroopers avant de s'attaquer à des vilains plus coriaces. Entièrement doublé en français, le jeu prend le temps de poser le décor et d'installer ses enjeux qui passionneront assurément les plus mordus autant qu'ils séduiront les nouveaux curieux. 

5 Que pense l'acteur Cameron Monaghan de son personnage Cal Kestis ?

De la même façon que le jeu d'Electronic Arts se fond parfaitement dans l'univers "canonique" de Star Wars, intégrant des éléments que l'on peut retrouver dans les films ou les séries, le casting a été pensé comme une superproduction cinématographique. Pour la deuxième fois, c'est l'acteur américain Cameron Monaghan qui reprend le rôle de Cal Kestis, ses traits, expressions et mouvements ayant été intégralement numérisés pour rendre le héros plus vrai que nature. Le comédien de 29 ans, qui a joué des seconds rôles dans une vingtaine de longs métrages mais également dans des séries comme Gotham - où il incarne le Joker - ou encore Mercy Street, nous a confié son plaisir de retrouver son costume de Jedi. "Je suis comme mon personnage, je reviens toujours, a-t-il plaisanté en marge de la promotion de Star Wars Jedi : Survivor. Je l'aime parce qu'il a une vraie sensibilité, mélangée à cette lassitude due à cette situation de traque. Malgré les horreurs qu'il a pu vivre, il a agi très intelligement pendant les cinq ans qui nous séparent du premier jeu et il a acquis beaucoup d'expérience."

Cameron Monaghan apprécie tout particulièrement la dualité qui se dégage de son personnage numérique, engagé dans une lutte pour sa propre survie qui le conduit parfois à dépasser le "côté lumineux" de la Force : "Il voit un empire qui détruit peu à peu tout ce qu'il aimait dans ce monde. C'est quelqu'un qui cherche à survivre tout en tentant de protéger ce et ceux qu'il aime. Il n'est pas ce que je considérerais comme un Jedi typique, traditionnel. Il n'est pas "moine", il n'est pas toujours pur ou altruiste dans ses intentions mais ça reste une bonne personne. Il est finalement très humain et c'est une qualité dans laquelle je me reconnais. Car de mon côté je veux m'assurer que l'art dans lequel j'évolue garde toujours une part d'humanité, au-delà des combats, des effets spéciaux..." 

Le jeu "Star Wars Jedi : Survivor" sort le 28 avril 2023. (EA)

La fiche :


"Star Wars Jedi : Survivor"
Genre :
action, aventure
Date de sortie :
vendredi 28 avril 2023
Plateformes : PlayStation 5, Xbox Series, PC
Éditeur : Electronic Arts
Développeur : Respawn Entertainment
Mode : Solo

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.