Plus de la moitié des Français jouent régulièrement aux jeux vidéo

Une étude du Syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs (Sell) montre que la part des Français qui jouent régulièrement aux jeux vidéo est en augmentation. La pratique a notamment été dopée par le confinement. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Image d'illustration. Une personne joue sur son mobile à "King of Glory" (2018).  (DA QING / IMAGINECHINA)

Les jeux vidéo montent en popularité. Plus de la moitié des Français jouent régulièrement aux jeux vidéo, une proportion en hausse de 3 points sur un an, selon une étude publiée par le Syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs (Sell), qui révèle une pratique sociale prisée lors du premier confinement.

En 2020, si 71% des Français ont joué aux jeux vidéo au moins une fois dans l'année (ce chiffre reste stable par rapport à 2019), 52% déclarent y jouer régulièrement. Parmi ces derniers, 53% sont des hommes et 47% sont des femmes, avec un âge moyen de 39 ans, selon l'étude coréalisée par Mediamétrie. Plus que d'attirer de nouveaux joueurs, "l'effet confinement a définitivement (fait) appartenir à la famille du jeu vidéo les joueurs très occasionnels, qui y ont vu l'occasion de plus jouer, voire de s'équiper davantage", confie Nicolas Vignolles, délégué général du Sell.

Un "anti-isolement" pendant le confinement

En moyenne, les joueurs utilisent deux supports de jeu différents. Les smartphones (53%) et les consoles de salon ou portables (51%) sont les plateformes les plus utilisées. L'étude souligne comment le premier confinement a mis en lumière la dimension "anti-isolement" du jeu vidéo : 52% des joueurs estiment que sa pratique permet "de créer du lien social", alors qu'un joueur sur trois déclare qu'elle a permis "de garder le contact" avec ses proches.

Heureusement qu'il y avait le jeu vidéo lors du premier confinement, et qu'il est là pour affronter le deuxième. Cela reste un très bon moyen de s'amuser, de s'évader, et de partager un bon moment avec les autres.

Nicolas Vignolles, délégué général du Sell

AFP

"L'un des enseignements [de l'étude] est que le jeu vidéo s'est repositionné dans le salon autour de parents, souvent quadras, qui accompagnent leurs enfants dans cette expérience", ajoute-t-il, alors que 72% des Français considèrent le jeu vidéo comme un loisir pour toute la famille.

Enfin, quatre profils-types de gamers se détachent selon les habitudes de consommation et d'usage : les joueurs "casual" (occasionnels) qui privilégient les jeux mobiles (33%), les "conviviaux" adeptes des jeux multi-joueurs (29%), les "actifs engagés" (19%) davantage passionnés par les jeux de rôle en ligne, et les "investis technophiles", plus férus des dernières innovations (19%). "Cela démontre que le jeu vidéo est un loisir particulier, où vous pouvez avoir tous les types d'engagements", souligne encore le Sell.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.