De "Super Mario Bros" au nouveau "Mario Kart" en réalité augmentée, les 35 ans d'un phénomène qui transcende les générations

Avec une compilation rétro et un "Mario Kart Live : Home Circuit" en réalité augmentée pour célébrer ses 35 ans, un film d'animation et bientôt un parc d'attractions à son effigie, Super Mario n'en finit plus de titiller la fibre nostalgique des plus grands mais aussi de séduire les plus petits. Analyse d'un succès taillé pour durer.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 8 min.
Du premier Super Mario Bros sur NES à Super Mario Odyssey sur Switch, le design du héros s'est progressivement dépixelisé pour gagner en rondeur et en couleurs. (Montage Sandrine Cuissinat)

Il sera une fois de plus l'une des stars de Noël pour les petits mais aussi les plus grands enfants. Super Mario célèbre ses 35 ans en cette fin d'année et Nintendo lui a organisé une grande fête pour l'occasion, avec une série de nouveaux produits à l'effigie de sa mascotte à moustache. Icône depuis le premier jeu vidéo à porter son nom sorti en 1985, Mario s'est imposé au fil des ans comme le héros numéro 1 de l'univers du gaming. Selon un sondage YouGov réalisé pour franceinfo (voir l'infographie ci-dessous, cliquez ici si elle ne s'affiche pas sur mobile), 75% des Français estiment que l'aventurier en salopette rouge est le personnage le plus populaire du jeu vidéo, loin très loin devant un autre bébé de Nintendo, Pikachu (39%). Viennent ensuite Lara Croft (36%), Pac-Man (32%), Sonic (31%), la princesse Zelda (24%) et Donkey Kong (17%). Un véritable plébiscite pour le petit bonhomme bedonnant.  

"Plus populaire que Mickey Mouse"

"Mario c'est la superstar incontestée du jeu vidéo depuis 35 ans, la figure la plus emblématique, confirme Florent Gorges, directeur des éditions Omaké Books et auteur de la série de livres L'histoire de Nintendo. Dans l'univers des personnages de fiction, il a de très loin dépassé Mickey Mouse. Déjà dans les années 90, des sondages américains mesurant la puissance marketing des héros virtuels le plaçaient au-delà de la souris de Disney auprès de la jeunesse. Aujourd'hui, Mario est dans le top 10 des licences les plus bankables du monde, avec les Pokémons, Star Wars, Spider-Man et la Reine des neiges", assure l'auteur.

FRANCE 2

Mais comment ce petit moustachu en salopette parvient-il à traverser les époques avec son profil très éloigné de l'archétype du super héros bardé de pouvoirs ? "Son secret, c'est justement que Mario est un personnage passe-partout, poursuit Florent Gorges. Il est un peu Monsieur tout-le-monde, on peut s'identifier à lui bien plus facilement qu'un Sonic par exemple, qui lui veut être cool, speedy, mais qui n'a pas un visuel humain. Quand des concurrents se présentent, plus sexy comme Lara Croft ou irrévérencieux comme Crash Bandicoot, il peut se retrouver distancé sur une courte période mais il repasse toujours devant. La popularité, c'est un marathon, c'est pas un sprint. Mario, ce n'est pas le mec cool de la classe, c'est le bon copain. Il n'a jamais été "tendance" et c'est finalement une force pour lui parce que les tendances, ça vieillit mal. "

Mario a toujours été classique, un peu comme James Bond, et c'est pour ça qu'ils traversent les générations.

Florent Gorges

Historien du jeu vidéo

Des jeux soignés pour séduire tous les âges

Depuis le premier jeu en 2D sur NES qui porte son nom, on dénombre au total une vingtaine d'épisodes dits canoniques (voir la vidéo ci-dessous) et pas moins de 200 apparitions dans des simulations variées (sports, puzzles, jeux de plateau...), entre 1985 à 2020. Auparavant, le personnage créé par le célèbre producteur japonais Shigeru Miyamoto (aujourd'hui responsable créatif de Nintendo) était déjà apparu dans un jeu d'arcade en 1981, dans lequel il affrontait le singe géant Donkey Kong, un personnage qu'il côtoie toujours dans ses aventures actuelles avec Luigi, Toad, Bowser ou la princesse Peach. Voilà donc presque quatre décennies qu'il s'est invité avec toute sa bande dans les salons et maintenant sur les smartphones, dans des jeux gratuits avec des achats intégrés comme Super Mario Run ou Mario Kart Tour


Et si chacune des aventures principales du pionnier des jeux de plates-formes en 2D puis en 3D se vendent comme des petits pains (40 millions d'exemplaires vendus dans le monde pour le premier Super Mario Bros et déjà 18 millions pour le petit dernier, Super Mario Odyssey sur Switch), c'est avant tout grâce à la qualité des titres toujours salués par la critique : "Les jeux dont il est le héros sont tous très bons. Il n'a jamais connu de gros échecs comme Sonic, son grand rival des années 90. Nintendo veille à produire des jeux suffisamment bien calibrés pour s'adresser à toute la famille, affirme l'auteur de L'histoire de Nintendo. Ce sont des jeux auxquels les parents d'aujourd'hui jouent toujours volontiers et auxquels ils font confiance pour leurs enfants, on sait qu'il n'y aura pas de violence gratuite, que ce sera mignon, rigolo, jouable, amusant. Mario n'a jamais déclenché la moindre polémique."

Le business de la nostalgie  

Venir titiller la fibre nostalgique des 30-50 ans pour mieux séduire la nouvelle génération, c'est justement tout l'enjeu chez Nintendo pour continuer à surfer sur le phénomène Mario. Et pour y parvenir, la firme japonaise mise sur des recettes qui ont fait leurs preuves, quitte parfois à un peu trop se reposer sur ses acquis : pour lancer les festivités des 35 ans de sa mascotte, la firme de Kyoto a sorti à la rentrée une nouvelle compilation dont elle a le secret, Super Mario 3D All-Stars, réussissant les meilleures aventures du petit moustachu dans un univers 3D. "On voulait marquer le coup comme on l'avait fait pour les 25 ans sur Wii avec une compilation, raconte Clément Baelen, chef de marque Nintendo France. C'est à la fois un jeu qui célèbre les trois premiers grands épisodes 3D de Mario, et également un moyen de faire découvrir à la nouvelle génération de grands classiques qui ont marqué leurs époques respectives".

Sans prendre le moindre risque, "Big N" associe donc dans un même jeu le cultissime Super Mario 64 (sorti sur Nintendo 64 en 1997), le rafraîchissant Super Mario Sunshine (Game Cube, 2002) et le poétique Super Mario Galaxy (Wii, 2007) dans une version Switch aux graphismes et au gameplay optimisés. Une bonne cinquantaine d'heures de jeu au programme et surtout, un plan parfait pour casser le mur des générations : "Les fans historiques de Mario veulent aujourd'hui partager leurs souvenirs avec leurs enfants, poursuit Clément Baelen. Avec cette compil', on remplit cet objectif. Les jeux sont faciles à prendre en main, tout le monde peut s'y essayer et s'amuser, du débutant au gamer confirmé."

Parfois, on s'étonne un peu nous-mêmes de l'ampleur de son succès

Clément Baelen

Chef de marque chez Nintendo France

Un Mario Kart en live dans le salon

Autre moteur de la réussite du héros bondissant : la licence Mario Kart. Best-seller de la Switch depuis sa sortie en 2017 avec près de 30 millions d'exemplaires vendus dans le monde, Mario Kart 8 Deluxe figure toujours dans le top 5 des ventes en France en octobre. Un phénomène que Nintendo entend bien faire perdurer : sa "bombe" de fin d'année, Mario Kart Live Home Circuit vient de sortir et promet de faire des ravages. Ce jeu en réalité augmentée pour Nintendo Switch permet de transformer la maison en circuit géant pour piloter Mario dans un kart télécommandé. Grâce à l'écran portable et à la caméra située juste au-dessus de la casquette du personnage, le joueur se lance alors dans une course folle contre des personnages virtuels dans un univers bien réel, délimité par des portiques fournis dans le pack. 

Avec Mario Kart Live Home Circuit, la mascotte de Nintendo sort son plus puissant bolide pour être certain d'être en pole position au pied des sapins de Noël.  (NINTENDO)

L'expérience en réalité augmentée est saisissante et ce qui pourrait à première vue être considéré comme un gros gadget brille par l'originalité de son concept et son large éventail de possibilités. Certes, le joujou a un (sacré) prix - comptez 100 euros le véhicule connecté et ses quatre portiques - et il est préférable de bénéficier d'un espace de vie assez grand pour mieux en profiter. Mais il incarne parfaitement ce que le géant japonais a su faire de mieux depuis 35 ans : créer des jeux amusants et accessibles en ciblant toute la famille. "Mario Kart, c'est le pendant multijoueur de la licence, explique l'historien du jeu vidéo Florent Gorges. On joue seul à Super Mario, mais quand on a des frères et soeurs ou des copains qui jouent aux jeux vidéo avec nous, on sort Mario Kart. La licence a viralisé la popularité du personnage, en diffusant son univers auprès de non-initiés qui se sont laissés tenter par une partie en multi pour partager un moment de convivialité".

Innover pour durer

Elle est donc là, la vraie force de Mario : occuper tous les terrains et s'adapter à tous les joueurs. "On a de la chance d'avoir des développeurs qui réussissent à exploiter le héros de plein de manières différentes, reconnaît Clément Baelen, chef de marque chez Nintendo France. On l'a connu docteur, joueur de tennis, de golf, aventurier, combattant... Mario sait tout faire." Une polyvalence qui permet au constructeur japonais de ne fixer aucune limite à sa stratégie de conquête. "Mario, c'est une super rente pour Nintendo. Cette capacité à se décliner à l'infini lui donne une puissance commerciale énorme, analyse Florent Gorges. Et il sera toujours aussi populaire dans 35 ans si Nintendo trouve le moyen de renouveler sans arrêt l'intérêt du public. La difficulté sera de séduire la prochaine génération dans 10-15 ans : il faudra continuer à proposer des concepts toujours plus rigolos, toujours plus novateurs".

Une piste que Nintendo ne se prive pas de suivre dès à présent : à deux mois des fêtes de Noël, Super Mario inonde les catalogues de jouets et les spots publicitaires. Outre une gamme de Lego connectés reproduisant les voix et les sons des jeux vidéo, une Game and Watch - véritable ancêtre de la Game Boy - sortira le 13 novembre en édition limitée, incluant le tout premier jeu Super Mario pour le plus grand bonheur des collectionneurs. Un film d'animation chapeauté par Nintendo et Universal est également en préparation et un parc d'attractions à l'effigie du héros devrait ouvrir ses portes à Osaka au printemps prochain. De quoi asseoir un peu plus son statut d'icône de la pop culture au sein de la nouvelle génération.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.