"Le Seigneur des anneaux", "Le Hobbit" : le groupe de jeux vidéo Embracer s'offre les droits sur les produits dérivés

Livres, films, séries, jeux vidéo... En rachetant Middle-earth Enterprises, le groupe suédois Embracer détiendra désormais les droits sur tous les produits dérivés des célèbres oeuvres de Tolkien.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les droits des produits dérivés des sagas Le Seigneur des Anneaux et Le Hobbit rachetés par le groupe de jeux vidéo Embracer (NEW LINE CINEMA / WINGNUT FILMS / COLLECTION CHRISTOPHEL VIA AFP)

Le groupe suédois de jeux vidéo Embracer a annoncé jeudi 18 août avoir conclu un accord pour racheter Middle-earth Enterprises, qui détient notamment les droits pour les produits basés sur les sagas Le Seigneur des Anneaux et Le Hobbit. Le montant de la transaction n'a pas été dévoilé.

Tous les produits dérivés de lunivers Tolkien concernés

Avec cette acquisition, il détiendra les droits sur tous les produits dérivés des célèbres oeuvres de Tolkien : les livres, films, séries, jeux vidéo et de plateaux et autres parcs d'attraction... "Je suis vraiment ravi que Le Seigneur des Anneaux et Le Hobbit rejoignent la famille Embracer", s'est félicité dans un communiqué Lars Wingefors, PDG et fondateur du groupe. 

Middle-earth Enterprises est une division de The Saul Zaentz Company, entreprise fondée en 1976 par le producteur Saul Zaentz, Oscar du meilleur film pour Vol au dessus d'un nid de coucou, Amadeus et Le Patient anglais

Un chiffre d'affaires qui a doublé en un an

Le groupe Embracer a également annoncé l'acquisition de plusieurs studios de jeux, dont Tripwire Interactive et Tuxedo Labs. Auparavant connu sous le nom de THQ Nordic, Embracer avait déjà annoncé en mai l'acquisition de Crystal Dynamics, Eidos-Montreal et Square Enix, trois studios de développement nord-américains à l'origine de jeux à succès comme Tom Raider et Deus Ex

Dans son rapport trimestriel également publié jeudi, Embracer a fait état d'un chiffre d'affaires de 7,1 milliards de couronnes (environ 671 millions d'euros), plus du double qu'à la même période de l'an dernier.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Jeux Vidéo

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.