E-sport : la France remporte la première Coupe du monde de football virtuel

C'est la première fois qu'un tournoi opposait des nations plutôt que des joueurs individuels ou des clubs.

Corentin \"Maestro\" Thullier and Lucas \"Daxe\" Cuillerier fêtent leur victoire à la Fifa eNations Cup, le 14 avril 2019, à Londres (Royaume-Uni).
Corentin "Maestro" Thullier and Lucas "Daxe" Cuillerier fêtent leur victoire à la Fifa eNations Cup, le 14 avril 2019, à Londres (Royaume-Uni). (TOM JACOBS / REUTERS)

Champions sur le terrain, mais aussi sur console ! La France a remporté, dimanche 14 avril, à Londres (Royaume-Uni), la Fifa eNations Cup, devenant ainsi la première nation championne du monde de football virtuel.

La compétition réunissait vingt pays invités par la Fifa, qui, au lieu de s'affronter balle au pied, se sont défiés sur Playstation et Xbox sur le jeu vidéo Fifa 19. Les e-Bleus, un duo composé de Lucas "Daxe" Cuillerier et Corentin "Maestro" Thuillier, tous deux 19 ans, ont battu l'Argentine en finale, avant de célébrer leur victoire les bras croisés sur la poitrine, à la Kylian Mbappé. Avec cette victoire, ils remportent une prime de 20 000 euros chacun.

"On avait un peu de pression car les Français sont champions du monde en football, a expliqué Daxe. On a fait le job nous aussi mais en e-sport. On est fiers de nous et de la Fédération qui nous soutient à chaque fois."

Les e-Bleus s'étaient préparés à Clairefontaine

La France a été le premier pays à mettre sur pied une équipe de France officielle de e-foot, affiliée à la FFF. Les joueurs avaient d'ailleurs pu participer à un stage de préparation à Clairefontaine, dans les mêmes conditions que les "vrais" footballeurs. "J'ai pas les mots pour dire à quel point c'était incroyable et ça restera à jamais", a déclaré Fabien Devide, alias "Neo", le sélectionneur.

Après avoir créé l'e-Coupe du monde, une compétition individuelle, et l'e-Coupe du monde des clubs, la Fifa continue, avec cette nouvelle compétition, de surfer sur la vague e-sport. C'est la première fois qu'un tournoi opposait des nations plutôt que des joueurs individuels ou des clubs.