Avec "Ratchet & Clank : Rift Apart", la PS5 montre enfin ce qu'elle a dans le ventre

Le premier jeu qui marque vraiment la différence entre anciennes et nouvelle générations de consoles débarque enfin ce vendredi 11 juin. Graphismes, gameplay, rapidité... le dernier opus de "Ratchet & Clank" explose tous les codes connus jusqu'alors.

Article rédigé par
Manu Font - franceinfo Culture
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 3 min.
Le nouvel épisode de Ratchet & Clank est bluffant sur le plan des graphismes et de la puissance. (Insomniac Games)

L’exclusivité de Sony était censée faire cracher la poudre à la PS5 et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle a réussi son pari, au-delà même des espérances des gamers. En plus d’être techniquement à la pointe de ce qui peut se faire aujourd'hui en termes de jeu vidéo sur console dite "Next Gen", le titre Ratchet & Clank : Rift Apart s’avère être particulièrement bon. Nous l'avons testé.

Des graphismes à couper le souffle

Ce qui frappe en premier lorsqu’on lance le jeu, c’est l’impression d’avoir dépoussiéré l’écran 4K du salon. Le piqué de l’image est ahurissant, les couleurs sont superbes, impossible de décrocher les yeux de la dalle tellement l’image est belle.

Arrivent alors les premières animations et la seconde claque : les décors sont bluffant de vie et d’intensité. Partout des éléments circulent dans les airs, la profondeur de champ parait infinie. Le jeu propose trois possibilités de réglages : un mode fidélité qui pousse la qualité graphique dans ses derniers retranchements, un mode performance qui améliore l’animation grâce au 60 FPS et un mode "performance RT" qui combine un peu des deux, le premier mode étant indéniablement le plus scotchant.

Une autre dimension

Une fois passé le premier choc, on rentre dans le jeu à vitesse grand V pour retrouver Ratchet et Clank en pleine célébration de leurs anciennes prouesses. Une fête qui bien sûr ne se passe pas comme prévu et qui oblige les deux héros à affronter l’infâme docteur Nefarious venu leur voler un Dimensionateur. Ce pistolet qui provoque des changements de dimension va permettre au studio de donner toute la mesure de sa folie créatrice et à la console de prouver que son disque SSD n’est pas là pour faire de la figuration.

Le jeu enchaîne alors les passages entre différents mondes à la vitesse de l’éclair, alternant séquences de tir et cinématiques avec une fluidité parfaite. On se retrouve littéralement catapulté à travers des univers fourmillant de vie, tombant à travers des failles sur le dos d’un dragon ou atterrissant sur le pont d’un bateau pirate.

Le studio Insomniac Games en maestro

Le studio américain s’est surpassé pour cet épisode, tant dans l’écriture que techniquement. Si l’histoire reste linéaire, elle est suffisamment palpitante pour ne pas s’ennuyer et le joueur a toujours la possibilité de s’en écarter pour explorer et faire des quêtes secondaires. L’essence de la série Ratchet & Clank reste le shoot et les séquences de gunfight sont toujours aussi nerveuses. L’utilisation des gâchettes adaptives de la manette Dualsense fait ici merveille : un premier cran permet de tirer un coup précis, en appuyant plus fort, on envoie une grosse rafale dans le tas. Et quand on n’a plus de munitions la gâchette s’enfonce à vide. Ajoutez à cela le son et une multitude de variations dans les vibrations et vous obtenez une immersion totale et un vrai plaisir à arroser la foule d’ennemis qui vous fait face.

Au-delà d’une prouesse technique indéniable, ce nouvel épisode de Ratchet & Clank est incroyablement prenant et très difficile à lâcher. Le nouveau personnage de Rivet, qui est un peu le double dimensionnel de Ratchet fait une entrée fracassante et redonne du souffle à la série. Sony nous avait promis un jeu à la hauteur de sa nouvelle console et il faut reconnaître qu’un pallier a été franchi. Rift Apart est sans aucun doute le premier incontournable de la PS5 et pourrait déclencher un nouveau mouvement d’adhésion pour cette console dont l’approvisionnement reste lui toujours aussi incertain.

Retrouvez en vidéo les autres sorties du mois de juin :

Jeux vidéo : on joue à quoi en juin ?

"Ratchet & Clank : Rift Apart", développé par Insomniac Games. Sortie le 11 juin sur PS5 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Jeux Vidéo

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.