"Among Us", "Loup-garou" : ces jeux d'ambiance en ligne qui rassemblent en plein confinement

Joueurs expérimentés ou non se réunissent régulièrement pour partager une partie en ligne dans ces jeux qui demandent réflexion et stratégie. Une manière de garder le contact avec ses proches ou de faire des rencontres malgré l’isolement.

Article rédigé par
Gaël Simon - franceinfo Culture
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
Les jeux de stratégie connaissent un succès fulgurant en plein reconfinement. (BRUNO LEVESQUE / MAXPPP)

Le jeux vidéo comme vecteur de lien social. Pour braver la solitude que peut engendrer le reconfinement, plusieurs adolescents et jeunes adultes se retrouvent sur des plateformes de conversation en ligne telles que Skype, WhatsApp, Discord ou Messenger et jouent ensemble à des jeux d’ambiance comme Among Us ou le Loup-garou de Thiercelieux, véritables tubes du moment.

L’occasion de s’amuser avec ses collègues et camarades que le contexte sanitaire nous empêche de voir réellement. Dans Among Us, 4 à 10 joueurs à bord d’un vaisseau spatial doivent réaliser plusieurs missions et trouver les intrigants qui se sont immiscés parmi eux, et dont le but est d’empêcher que les missions soient menées à bien. À chaque tour, "l’équipage" doit tenter de trouver "les imposteurs" en éliminant un de ses membres. Un véritable jeu d’enquête qui rappelle le principe du Loup-garou de Thiercelieux, très populaire lui-aussi dans la période actuelle à travers des plateformes comme Wolfy.

Des groupes de joueurs se constituent

Deux jeux qui puisent leur force dans l’importance de l’oral. Pour les pratiquer, il faut échanger avec ses partenaires ou rivaux afin de démasquer les traîtres. C’est ce qu’apprécie Corentin, 21 ans. Le jeune homme avait déjà convié ses amis à des sessions gaming pendant le premier confinement. "Ce sont des jeux interactifs. C’est vraiment le joueur qui va faire vivre le jeu. Chaque partie est différente des autres. Il y a aussi beaucoup de stratégies, c’est plus intéressant en vocal".

Les discussions peuvent durer le temps d’une partie, 20 minutes en général, ou toute la nuit ! Souvent, même après avoir fini de jouer, on reste ensemble à discuter de tout.

Corentin, 21 ans

Pour ce deuxième confinement, le vendeur multimédia a décidé de constituer un groupe de joueurs. L’occasion de s’amuser tout en faisant de nouvelles rencontres. "Le but premier, c’est de pouvoir jouer ensemble. Mais on s’est rendu compte que ça finit souvent par des discussions pendant des heures. Donc on accepte tout le monde, joueur débutant ou initié, peu importe !". La seule condition pour que la partie se tienne, établir les mêmes règles pour tout le monde. Aujourd’hui, le groupe compte 44 membres.

Wolfy attire les joueurs du week-end

La plateforme gratuite Wolfy regroupe désormais plus d’1,7 million d'inscrits. En mars 2020, les comptes s’établissaient à 200 000 inscrits. Une ascension fulgurante, fruit du premier confinement. "Wolfy s'est grandement fait connaître lors du premier confinement et a rassemblé des étudiants, mais aussi de nombreux employés en entreprise qui se servent de Wolfy comme outil de team building à distance", explique à franceinfo Simon Lucas, cocréateur.

Si la hausse du nombre d'inscriptions est moins marquée avec la deuxième assignation à rester à son domicile, les taux de joueurs recensés les vendredis, samedis et dimanches soirs restent importants. "Aujourd'hui, nous accueillons 7 000 joueurs simultanément chaque soir de week-end. Nous supposons que cela est lié au fait que les écoles restent ouvertes et que la majorité des employés sont au travail, contrairement à mai dernier"Et pour contenter ses fidèles en plein reconfinement, le site continue de renouveler son offre en créant de nouveaux rôles.

En quelques semaines, Among Us s’est quant à lui imposé comme un véritable phénomène de société. Une réussite tardive, alors que le jeu a été créé en 2018 par l’éditeur américain InnerSloth. Depuis septembre, le titre est alors téléchargé près de 900 000 fois par jour à travers le monde. Et son succès a encore grandi avec le reconfinement. Toutes les heures, 110 000 fans s’affrontent sur le jeu. La semaine dernière, il restait le deuxième titre le plus vendu sur Steam, pour 3,99 euros. À noter que l’opus est gratuit sur mobile.

Among Us, un succès dû aux influenceurs

Une popularité fortement liée à la plateforme de streaming en ligne Twitch. De nombreux comptes influents se sont emparés de la folie Among Us en diffusant leurs propres parties en direct. Une fois le cycle lancé, de nombreux joueurs plus modestes ont suivi le mouvement.

Sur ses heures de temps libre, Alessia, 26 ans et secrétaire médicale dans la vie, partage sa passion du gaming à ses 10 000 abonnés. Le confinement lui a permis d’organiser des soirées Among Us avec sa communauté. Ainsi chaque jeudi, tous ceux qui le souhaitent s’inscrivent pour pouvoir participer à une session pendant deux heures. "C’est un jeu attractif, on rigole tous. C’est tout simple mais sympa comme concept. Le côté interactif est vraiment cool. Vous n’avez pas besoin d’être fort. Il faut juste savoir se défendre. Tout le monde peut y participer".

Ce qui me plaît, c'est d’être imposteur et de mentir. Le côté débat est très sympa. Quand je joue avec des amis, on voit arriver leurs mensonges de loin. C’est rigolo. Et ceux qu’on ne connaît pas, c’est l’occasion de les découvrir, les cerner. C’est vraiment fun.

Alessia, 26 ans

Un jeu abordable et qui permet de faire de nouvelles rencontres. La passionnée de gaming voit dans les sessions qu'elle organise l’occasion de maintenir une forme de lien avec le monde extérieur pendant le confinement. "Cela permet de connaître un peu les gens. Il y a ce côté social. C’est l’occasion de rencontrer de nouvelles personnes". Des vertus qui font le sel des jeux vidéo selon Alessia : "Le gaming, c’est une belle communauté. On partage, on parle, on rencontre des gens géniaux, c’est passionnant".

Fort de son succès, Among Us aurait dû connaître une suite. Mais les concepteurs ont laissé tomber ce projet et ont décidé d’adapter la version originelle pour répondre à la forte demande actuelle et permettre à tous les enquêteurs en herbe de mener leurs investigations sans heurt et sans bug technique.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.