Feuilleton : les terres de jade (5/5)

Le site archéologique des temples et pagodes de Bagan espère être classé au patrimoine mondial de l'Unesco.

FRANCE 2

Elle était l'ancienne capitale impériale du Xe au XIVe siècle. Bagan, au temps de sa splendeur, comptait 13 000 temples et pagodes. Il en reste aujourd'hui 2 800. Beaucoup ont été détruits par le fleuve Irrawaddy à la mousson et par les séismes. Chefs-d'œuvre en péril, beaucoup de temples ont été endommagés quand la terre a tremblé en 2016.

Une rénovation des les règles de l'art

Aujourd'hui, les archéologues travaillent d'arrache-pied pour la restauration. Depuis deux ans, les ouvriers s'affairent dans les règles de l'art à reconstruire les temples endommagés. Tout le monde sur place espère que le site figurera un jour au patrimoine mondial de l'humanité, une absence qui peut étonner. "Ça me rend très triste de voir ces temples partiellement détruits. Bagan est un joyeux architectural, c'est à en pleurer quand j'y pense", avoue l'architecte en charge de la reconstruction. En 2018, 300 000 touristes sont venus visiter le site de Bagan.

Le JT
Les autres sujets du JT
Ici le temple Myauk Guni, lui aussi fortement endommagé par le tremblement de terre.
Ici le temple Myauk Guni, lui aussi fortement endommagé par le tremblement de terre. (YE AUNG THU / AFP)