Cet article date de plus de huit ans.

Les Vieilles Charrues déficitaires pour la première fois

Pour la première fois de son histoire, le festival des Vieilles Charrues de Carhaix a connu un déficit d'entrées payantes pour sa 22 e édition. Les organisateurs expliquent cette baisse de fréquentation par la crise économique et la concurrence des nombreux festivals de musique durant l'été.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Maxppp)

"C'est la première fois qu'on est en-dessous de la
jauge
", reconnaît Jean-Luc Martin, le président des Vieilles
Charrues, au dernier jour du festival ce dimance. Pour sa 22e édition, le plus grand festival d'été en France
a enregistré 160.000 entrées. C'est 10.000 tickets sous le seuil nécessaire pour
atteindre l'équilibre financier. Et près de 40.000 de moins par rapport à l'an
dernier.

Outre la crise économique, Jean-Luc Martin a expliqué cette
baisse de fréquentation par "le nombre de festivals, 350 aujourd'hui en
France, avec tous de bonnes programmations".

"Aux Vieilles Charrues, au fil des ans, on a mis la
barre très haut et le public est peut-être aussi un peu blasé. Le but pour nous
n'est pas d'être le plus gros festival mais le plus magique, de faire
rêver", d'après le président du festival.

Un rêve qui a un prix pour les festivaliers amateurs de Marc
Lavoine ou Lou Doillon : entre 41 et 51 euros pour le billet d'entrée. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Festivals d'été

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.