Les Vieilles Charrues à New York, "une histoire un peu folle" pour son directeur Jérôme Tréhorel

Le festival Les Vieilles Charrues, né en Bretagne, s'exporte à New York samedi 1er octobre pour fêter ses 25 ans. "C'est une histoire un peu folle que l'on est en train de vivre", selon Jérôme Tréhorel, le directeur des Vieilles Charrues.

Le festival des Vieilles Charrues a atteint son record de fréquentation en 2016 avec 278 000 festivaliers. 
Le festival des Vieilles Charrues a atteint son record de fréquentation en 2016 avec 278 000 festivaliers.  (FRED TANNEAU / AFP)

Les Vieilles Charrues fêtent leurs 25 ans samedi 1er octobre à New York. Le festival, né à Carhaix en Bretagne, s'exporte aux États-Unis pour un grand concert unique à Central Park.
"C'est une histoire un peu folle que l'on est en train de vivre", expliquait sur franceinfo Jérôme Tréhorel, le directeur des Vieilles Charrues.

Come on... #vcny16 #newyork #centralpark oct1st @vieillescharruesofficiel

Une photo publiée par Jerome Trehorel (@jtrehorel) le

"Ce n'était pas prévu il y a un an. Cela fait suite à l'invitation des Bretons de New York il y a un peu plus d'un an. Je suis venu présenter les Vieilles Charrues. Ils avaient à cœur de montrer une autre image de la Bretagne, complémentaire du côté folklorique et traditionnel." 

"Un pari réussi"

La renommée des Vieilles Charrues, "résonne aux États-Unis du fait que l'on accueille des artistes comme Bruce Springsteen, Lana del Rey, ou Pharrel Williams."
Le fonctionnement du festival breton intrigue beaucoup les Américains.
"Il y avait ce côté atypique des Vieilles Charrues, une association à but non lucratif qui organise ce festival de manière désintéressée et accessible au plus grand nombre. Ils ne comprennent pas que l'on n'organise pas l'événement pour faire de l'argent."

Le Celtic Social Club, Krismenn et Alem, The Avener et Mathieu Chedid seront samedi sur la scène de Central Park qui sera aux couleurs des Vieilles Charrues. "On voulait montrer l'éclectisme de la programmation que l'on connaît bien et c'est un pari réussi. On va accueillir entre quatre et cinq mille personnes. Ce sera l'esprit Vieilles Charrues. L'esprit Bretagne sera présent demain."

"C'est une histoire un peu folle que l'on est en train de vivre" (Jérôme Tréhorel, directeur des Vieilles Charrues)
--'--
--'--