Le "Stabat Mater" de Pergolese par les Musiciens du Louvre au festival de la Chaise-Dieu

Parmi les oeuvres proposées cette année au festival de la Chaise-Dieu, le "Stabat Mater", ultime composition de Pergolese donnée dans la basilique de Brioude. Il était interprété par les Musiciens du Louvre.

Les Musiciens du Louvre interprètent le Stabat Mater de Pergolese
Les Musiciens du Louvre interprètent le Stabat Mater de Pergolese (France 3 Auvergne S. Montero)

La Vierge au pied de la croix du Christ souffre l'agonie de son fils. De cet épisode biblique, nombre de compositeurs ont signé des oeuvres toujours empreintes de profondeur, les Stabat Mater. Pergolese est de ceux-là.

Composé sur commande, son Stabat Mater sera avec l'ensemble du Salve Regina son oeuvre ultime. Il mourra peu de temps après, en 1736, emporté à 26 ans par la tuberculose et ne saura jamais que le Stabat Mater connaîtra un succès qui se confortera au fil des siècles.

Le morceau devient très, très célèbre, très vite. Il est imprimé dans le Nord de l'Europe et ça devient une des pièces les plus célèbres de ces années-là.Francesco Corti, qui a dirigé l'ensemble des Musiciens du Louvre

Le Stabat Mater était interprété sur des instruments d'époque par les Musiciens du Louvre dans la basilique de Brioude. C'était l'un des concerts au programme du festival de la Chaise-Dieu qui rayonne dans les plus beaux sites de sa région jusqu'au 1er septembre.