Cet article date de plus d'un an.

Le Requiem de Mozart version Castellucci-Pichon ouvre le festival d'Aix-en-Provence

C'est la première fois que l'ultime chef d'oeuvre de Mozart est mis en scène au festival.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un tableau du Requiem signé Romeo Castellucci (SERGE MERCIER / MAXPPP)

Une fois n'est pas coutume, le Festival d'art lyrique d'Aix-en-Provence s'est ouvert non pas avec un opéra mais avec le Requiem de Mozart. Le metteur en scène Romeo Castellucci a fait de cette messe des morts une célébration de la vie rythmée par les extinctions qui jalonnent l'histoire du monde.

Le Requiem de Mozart ouvre le festival d'Aix-en-Provence

Ceux qui sont habitués à entendre le Requiem de Mozart sous la nef d'une cathédrale seront forcément surpris par l'interprétation qu'en donne Romeo Castellucci à Aix-en-Provence. Loin de la pose statique et solennelle habituelle pour ce type d'oeuvre, la mise en scène est dynamique pour le transformer en une danse macabre.

Raphaël Pichon y a apporté sa touche personnelle. Le fondateur de l'Ensemble Pygmalion a choisi d'insérer entre les différents mouvements du Requiem, des chants grégoriens et des pièces rares de Mozart. "Il y a plusieurs histoires qui se tissent pendant ce spectacle, depuis la plus tendre enfance jusqu'à l'âge le plus mûr. Pour moi il devait y avoir des jeux de correspondance entre premier Mozart, le tout jeune Mozart et le dernier Mozart celui du Requiem."

Tableau du "requiem" mis en scène par Romeo Castellucci (SERGE MERCIER / MAXPPP)

Mozart croit en l'homme et ces messes de morts sont écrites avant tout pour ceux qui restent et donc Romeo a su tirer de cette partition une célébration de la vie avant d'être une célébration de la mort

Raphaël Pichon

Chef d'orchestre, fondateur de Pigmalion

Requiem de Mozart

du 3 au 19 juillet 2019 à 22h au Théâtre de l'Archevêché

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.