Festival d’Avignon 2023 : un bouquet final de pièces du In et du Off dans un bon cru général

La profusion de spectacles, dont plus de 1 400 dans le Off, oblige à une sélection drastique, dont voici une dizaine de fleurons choisis par Franceinfo.culture
Article rédigé par Jacky Bornet
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 9 min
Le public devant le Théâtre des Lila's à Avignon (2023). (ROMANE BERNARD)

Trois semaines d’orgie théâtrale, avec deux, trois, jusqu’à quatre pièces par jour. Le marathon avignonnais n’a rien à envier au festival cannois pour le cinéma. Un Radeau de la Méduse, un cargo nommé Moby Dick, Une vie de tapin, Antigone en Amazonie et Un beau monde, neuf rendez-vous théâtraux In et Off, enchanteurs ou pas, choisis au cœur d’une programmation globalement bien reçue par des festivaliers nombreux sous la chaleur, et dans la fraîcheur des salles.

IN. "Le Beau monde ", une parabole de science-fiction sur l’état du monde actuel

Dans un futur lointain, un rituel consiste à faire revivre la civilisation passée en évoquant les reliques de pratiques désormais disparues. Deux jeunes acteurs et une actrice se succèdent et s’entremêlent pour évoquer ce que pouvaient être des élections, le football ou un baiser. Ces comptes rendus énigmatiques à leurs yeux, et d’autant plus humoristiques, les rendent tout aussi étranges à nos yeux, par le truchement du recul scientifique qui les anime. Fraîcheur et jeunesse animent ce texte joué avec un enthousiasme dans une prestation à la scène minimaliste, où l’espace-temps occupé par les comédiens participe du sujet. Joué à la Collection Lambert à Avignon, Le Beau monde sera repris en septembre à Paris au Cent-quatre.

Le Beau monde
D’Arthur Amard, Rémi Fortin, Simon Gauchet et Blanche Ripoche
Avec Arthur Amard, Rémi Fortin, Blanche Ripoche
Le Cent-quatre – Atelier 11
Du 12 au 23 septembre 2023
5, rue Curial 75019 Paris
Tél : 01 53 35 50 00

IN. "Antigone in the Amazon" transporte la tragédie de Sophocle dans la lutte des Indiens pour sauvegarder leur Terre

Après Jean Anouilh qui rompait avec les codes de la tragédie grecque en 1944, Milo Rau poursuit ce travail d’actualisation d’un classique qui s’adapte au présent. Il projette l’héroïne antique dans l’activiste autochtone de l’Amazonie, Kay Sara, à travers le massacre de sans-terre le 17 avril 1996 dans l'État amazonien du Para. Le dramaturge suisse fait le procès d’un génocide et d’un péril écologique en cours. Si le sujet prête toute notre attention, bavard et truffé de projections, comme à son habitude, Milo Rau ne convainc pas dans cette surconsommation d’images vidéo qui cherchent à dialoguer avec les acteurs, mais au bout du compte dilue le spectacle vivant. Suite à son passage dans le In d’Avignon, Antigone in the Amazon sera en tournée en France à la rentrée 2023.

Antigone in the Amazon
Auteur et mise en scène : Milo Rau
Avec : Frederico Araujo, Pablo Casella, Sara De Bosschere, Arne De Tremerie
Théâtre des Célestin de Lyon : du 25 au 28 octobre 2023
Scène nationale de Châteauroux : 28 novembre 2023
La Villette, Paris : du 6 au 9 décembre 2023

IN. "Vive le sujet ! Tentative série 3" : Une programmation de jeunes auteurs de la SACD étonnants

"Jeune mort" de Guillaume Cayet
Lu par Guillaume Cayet, et accompagné au violon par Karam al zouhir, Jeune mort tient en haleine de bout en bout avec un très réussi retournement de situation aux trois quarts du texte, sur le sujet de l’extrême droite. Jeune mort sera joué au Théâtre de la manufacture Centre dramatique national Nancy-Lorraine du 21 au 24 mars 2024.

Fanny Alvarez, Morgane Carnet, Xavier Tabard dans "Feu" de Fanny Alvarez dans le Jardin du lycée Saint-Joseph, au Festival d'Avignon, en juillet 2023. (CHRISTOPHE RAYNAUD DE LAGE)

"Feu" de Fanny Alvarez
Feu est une performance musicale circassienne dédiée aux percussions dans tous leurs états. Avec des flammes et autres artifices à tous les étages, des caisses claires, des cymbales, des grosses caisses en veux-tu en voilà, de l’acrobatie aérienne. Feu est écrit et interprété avec une énergie qui évoque une liberté toute dadaïste. Fanny Alvarez, Morgane Carnet et Xavier Tabard nous en mettent plein les tympans, des bouchons sont même distribués pour les oreilles et âmes sensibles. Joyeusement revigorant, surtout à dix heures du matin, découvert dans la cour du Lycée Saint-Joseph, on leur souhaite un maximum de dates à venir.

Jusqu'au 25 juillet, 10h30
Jardin de la Vierge du Lycée Saint-Joseph
62 Rue des Lices, Avignon
Tél : 04 90 14 56 00

OFF. Une programmation exclusivement féminine et variée au Théâtre des Lila,'s

Autrices, metteuse en scène, chorégraphes, interprètes, elles occupent le Théâtre des Lila’s avec comme credo, la diversité. « Un plateau dédié aux créatrices », tel se définit la programmation du Théâtre des Lila’s qui proposent dans le Off onze spectacles, jeune public, clown, seule en scène, théâtre contemporain et lectures, avec comme dénominateur commun des autrices, metteuse en scène, chorégraphes et interprètes, dont la programmation rend hommage aux deux fondatrices du lieu dédié à la création contemporaine : Christine Fernandez et Lila Nett, cette dernière disparue, créatrices, et liées par la danse.

Théâtre des Lila’s
8 Rue Londe, Avignon
Tél : 04 90 33 89 89
Jusqu’au 29 juillet, à partir de 9h55
Relâche, selon les pièces

OFF. "Le Moby Dick" passe de la lutte contre les éléments du roman de Melville, à la lutte sociale des dockers

Le grand cachalot blanc devient un immense cargo en rade du Havre, suite à une grève des dockers. Après les grands conflits miniers des années 70, celle des dockers semble avoir pris le relais. Lina Lamara réussit à passer de la métaphysique de Melville au social du port havrais avec talent. Ce qui prime ici, c’est le groupe, incarné dans la troupe sur scène, neuf comédiens, et une comédienne. Il est de plus en plus difficile de faire venir une pièce avec autant de participants. Le combat de la pièce recoupe celui du théâtre, où une Internationale des dockers jouerait celle du spectacle vivant. Le beau décor astucieux et judicieusement utilisé participe activement au spectacle, tout entier tourné vers l’esprit de solidarité dans un sens militant qui, à Avignon, a conquis la scène et le public.

Théâtre des Gémeaux
Jusqu’au 29 juillet, 11h35, relâche mercredi 26
10 Rue du Vieux Sextier, Avignon
Tél : 04 88 60 72 20

OFF. "Le Radeau de la Méduse", une conférence spectacle qui vous récompense d’un diplôme es-Géricault

Dans la ligne d’un Hector Obalck qui nous apprend Toute l’Histoire de la peinture en moins de deux heures, ou sur Le Jardin des délices de Jérôme Bosh, vous saurez tout sur le célèbre tableau à scandale que Géricault peint après l’échouage de ce cargo, qui s’est ensablé au large du Sénégal en 1816. Sur 147 personnes à bord, seulement quinze survécurent. Historique, artistique et drôle, Anne Cangelosi fait classe avec classe. Elle brocarde ou félicite les spectateurs sur leurs connaissances ou ignorances du sujet, et communique avec l’audience. Le billet d’entrée est une belle image, comme à l’école. Et on en prend pour son billet, de connaissances et d’humour, sur un fait divers devenu un scandale artistique et un phénomène de société sous la Restauration.

Théâtre de la Tache d'Encre
Jusqu'au 29 juillet, 14h
1 rue de la Tarasque, Avignon
Tél : 04 90 85 97 13

OFF. "J’ai raté ma vie de tapin en voulant faire l’acteur", une adaptation corps et âme de "Prostitutions" de Pierre Notte 

Dans ce texte intime inédit, mis en scène avec vigueur par Yves Penay, Cécile Fleury incarne seule en scène un enfant violé et prostitué à 13 ans, dont la condition va l’aider, devenu adulte, à devenir actrice. Son destin démontre l’identification entre les deux facettes d’un homme, d’une femme, d’un.e professionnel.le du sexe, d’un.e acteur.rice. Après 4.48 Psychose de Sarah Kane, Cécile Fleury joue une Jessica Rabbit androgyne, en plus hard. Elle offre son corps, comme un.e prostitué.e., un dieu, une déesse ? Cécile Fleury dans une prestation où elle est généreuse de son corps, se révèle sous tous les angles physiques et psychologiques. La pièce, elle, ne l’est pas, justement, psychologique, ce qui a du sens. Tout est double dans le jeu.

Théâtre La Luna
Jusqu’au 29 juillet
1 rue Séverine, Avignon
Tél : 04 90 82 40 33

OFF. "Frankenstein, le cabaret des âmes perdues", une adaptation fidèle, chantée et spectaculaire qui met en avant son autrice, Mary Shelley

Dans la continuité gothique de Dracula – Lucy’s Dream, notre coup de cœur du Off, la Compagnie Miranda donne au Théâtre du Balcon une version des plus réussies du Prométhée moderne, sous-titre de Frankenstein, roman fondateur de la science-fiction en 1818, avec le premier être artificiel en littérature. Obligée de publier son roman révolutionnaire anonymement, puis sous le nom célèbre de Percy. B. Shelley, son jeune mari, mort noyé, ce n’est que deux ans plus tard que l’autrice put imprimer son nom sur la couverture. Fille d’une des premières féministes anglaises et d’un père anarchiste, elle fugue à 18 ans avec son jeune fiancé le poète Shelley, pour rejoindre Lord Byron, accompagné de son amant médecin Polidori, à la Villa Diodati, sur le bord du lac Léman en 1816.

Sylvia Scantamburlo, Thierry Surace, Julien Faure, William Mesguich, Jessica Astier, Thomas Santarelli, dans "Frankenstein, le cabaret des âmes perdues de Thierry Surace, 2023. (CIE MIRANDA)

L’été pluvieux incite Byron a lancé un défi : écrire l’histoire la plus effrayante qui soit, dans la lignée des Elexirs du Diable (1815-16) que vient de publier E. T. A Hoffmann. L’évocation de cet épisode mythique de l’histoire littéraire, introduit le roman, égrainé de chanson. l'omniprésence de Mary Schelley, autrice de nombreux livres inédits en France, l’adaptation très fidèle et bien ramassée d’un roman de 400 pages, la mise en scène spectaculaire, aux décors efficaces, les somptueux costumes, maquillages, et la pyrotechnie, participent à un théâtre fantastique, gothique, qui change des zombies très en vogue, dont des représentants rôdent par ailleurs dans les théâtres d’Avignon.

Théâtre du Balcon
38 rue Guillaume Puy, Avignon
Jusqu’au 28 juillet, 14h
Tél. 04 90 85 00 80

OFF. "La Morte amoureuse", nouvelle vampirique de Théophile Gautier, adaptée dans un seul en scène touchant

Quel plaisir d’entendre le très beau texte de Théophile Gautier, issu du recueil de nouvelles La Cafetière (Folio). Adaptée, scénographiée et interprétée par Cyril Bernaux,  La morte amoureuse est publiée en 1836, en pleine période romantique, quand l’influence du roman gothique était encore dominante. Un prêtre fraîchement ordonné est séduit par une très belle femme qui s’offre à lui, et l’emmène dans la haute aristocratie vénitienne la nuit, en le laissant à sa vie ecclésiastique le jour. Son corps dépéri au fil du temps sous l’influence de la belle Clarimonde, incarnation de la mort, qui se sustente de son énergie vitale, tel un vampire, dans le style ciselé de Gautier. Cyril Bernaux incarne parfaitement ce prêtre en fin de sacerdoce qui, voué à Dieu, regrette avec nostalgie les plaisirs terrestres aux relents nécrophiles que lui offrait son beau succube. Une jolie mise en scène parsemée d'effets macabres réanime dans la cave pierreuse du Balancier cette veine onirique et évanescente du roman noir, gothique ou frénétique, qui fit le bonheur des surréalistes.

La Morte amoureuse
De et avec Cyril Bernaux
Mise en scène Jean-Claude Raguideau
Jusqu’au 29 juillet, 13h relâche 26 juillet
Théâtre Le vieux balancier
3, rue Amphoux
Tél : 06 15 66 47 19

OFF. "Malcoms", lecture de la pièce de Stéphane Dolivet sur le petit-fils de Malcom X, tué au Mexique en 2013

Comme tout commence avec un crayon et du papier, au théâtre s’y ajoute la lecture. Devant un parterre d’auditeurs avec un ou plusieurs intervenant(e)s, interprétant leur rôle, les producteurs.trices y découvrent un texte, un(e) interprète, et la presse, avec le public, prennent de l’avance. L’histoire inconnue en France de Malcolm Shabazz, a été découverte par Stéphane Dolivet au Mexique, où il habite. Marvin Anthony qui a l’âge de la victime, jeune acteur de 28 ans, a le physique et une diction, une éloquence, qui collent au rôle. Sa lecture remarquable était accompagnée des didascalies précisées par Wally Valerina Bajeux qui met en scène.

On souhaite voir programmé Malcoms l’année prochaine au Théâtre de La Luna d’Avignon, où avait lieu cette lecture.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.