"Traces du vivant" : les os dans tous leurs états au musée des Confluences de Lyon

La nouvelle exposition temporaire du musée des Confluences a puisé dans une réserve de 4000 pièces pour explorer les "Traces du vivant" jusqu'au 6 décembre 2020.

Exposition \"Traces du vivant\"
Exposition "Traces du vivant" (J. Adde / France 3 Rhône-Alpes)

Les os, nouvelles stars du musée des Confluences de Lyon, qui en possède plus de 4000 dans ses réserves. Des squelettes d'animaux qui sont sortis de leurs placards pour prendre vie au coeur du musée. Des os qui servent aussi à fabriquer des objets ou qui ont une puissante signification pour les hommes depuis la nuit des temps. Ce sont toutes ces histoires qui sont racontées dans l'exposition Traces du vivant, à découvrir jusqu'au 6 décembre 2020. 

Les os, les dents et les cornes sont les seuls tissus vivants qui ne disparaissent pas chez certains vertébrés après leur mort. Des vestiges importants pour les scientifiques et les historiens pour comprendre le vivant. Le musée des Confluences, riche d'une collection ostéologique de plus de 4 000 pièces, a voulu dévoilé un peu de ses trésors. Et outre la mise en scène des animaux, on trouve également de nombreux objets, confectionnés à partir d'os. Des outils, des jeux et des instruments de musique. 

Casse-tête, Canada, Nunavik, population inuit, 20e siècle / Os et peau de phoque
Casse-tête, Canada, Nunavik, population inuit, 20e siècle / Os et peau de phoque (OLIVIER GARCIN)

Une haute fonction symbolique

"Dès l'origine de l'humanité, l'homme a associé à l'os un certain pouvoir comme si une part d'âme allait subsister dans les ossements" explique Héléna Ter Ovanessian, cheffe de projet du musée. Sur tous les continent et de tous temps, les hommes ont en prêté de nombreuses vertus aux os. On pourra notamment découvrir une poupée de fertilité venue d'Afrique, un reliquaire asiatique ou découvrir l'importance des reliques dans la religion catholique. Les ossements sont ce qui restent, une jonction entre le monde des vivants et celui des morts. Une exposition à la fois très scientifique et spirituelle . Un mélange des genres propre au musée des Confluences. 

Reliquaire portatif et figure votive, Asie, 20e siècle
Reliquaire portatif et figure votive, Asie, 20e siècle (musée des Confluences)

Exposition "Traces du vivant" - musée des Confluences, 86 Quai Perrache
69002 Lyon - jusqu'au 6 décembre 2020 - fermé le lundi - Renseignements : +33(0)4 28 38 12 12