Cet article date de plus d'un an.

"Même s'il est vide, le théâtre vit" : Amédée Zapparata confiné seul dans le théâtre à l'italienne de Saint-Quentin

Drôle de lieu pour un confinement ! Amédée Zapparata a choisi de rester sur son lieu de travail, un théâtre à l'italienne de 450 places. Fermé pour cause de confinement, le théâtre Jean Vilar de Saint-Quentin, n'a plus qu'un seul locataire. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Amédée Zapparata, le directeur technique du théâtre Jean Vilar de Saint-Quentin dans l'Aisne a choisi de rester confiné sur son lieu de travail  (France 3 Hauts de France)

Cela fait six semaines qu'Amédée Zapparata n'a pas quitté le théâtre Jean Vilar de Saint-Quentin dans l'Aisne. Dès le début du confinement, le directeur technique de la salle a choisi de rester. Seul occupant du magnifique théâtre à l'italienne, il redécouvre cet endroit magique et ne s'ennuie jamais. "Ici, je me sens privilégié par rapport à d'autres personnes confinées", nous révèle-t-il. 

Directeur technique confiné au théâtre Jean Vilar

Entré au théâtre Jean Vilar en 1990 comme cintrier, tout en bas de l'échelle, Amédée est ensuite passé machiniste, puis régisseur son. Pour finir directeur technique. D'habitude il encadre une équipe de six personnes, et accueille les artistes. En ce moment, il n'entend plus résonner entre ces murs que le bruit de ses pas, mais cette solitude ne lui pèse pas. "Même si il est vide, le théâtre vit", assure-t-il. 

Durant le confinement, Amédée loge dans son appartement de fonction qui se trouve dans le théâtre. Ses journées sont bien occupées, si la saison culturelle s'est terminée de façon abrupte, il reste du travail : préparer le prochain grand chantier d'aménagement de la scène. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers En régions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.