"Les Arcandiers" : 30 ans après, le cinéaste Manuel Sanchez ressort son film culte à Nevers où il avait été tourné

Le réalisateur originaire du Nivernais s’est battu pour récupérer les droits de son film tourné en 1991 et a décidé de le projeter de nouveau dans quelques cinémas de la région, en compagnie notamment d’un de ses "Arcandiers", l’acteur Dominique Pinon.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Dominique Pinon, Charles Schneider et Simon de La Brosse dans "Les Arcandiers" de Manuel Sanchez (1991) (DR / Manuel Sanchez)

Depuis mi-décembre, les Nivernais retrouvent un film devenu culte pour beaucoup d’entre eux. Les Arcandiers a laissé sur les bords de Loire un souvenir impérissable, au point pour certains d’interpeller le réalisateur Manuel Sanchez, originaire de la région, pour qu’il fasse revivre ce film tombé dans l’oubli, car inexploité après sa sortie en salle en 1991 par le producteur. "On fait des films pour qu’ils soient vus, même 30 ans après", confie Manuel Sanchez.

FTR

Bataille pour les droits

"C’est presque un miracle, mais c’est normal à Nevers, il y a la Sainte Bernadette, et j’ai toujours été sous la protection de cette sainte", s’amuse le réalisateur. Car Manuel Sanchez a dû se battre pendant trois ans pour récupérer les droits de son premier long métrage : "En 1991, j'avais cédé mes droits à un producteur, qui n'a au passage jamais fait grand-chose du film. Puis en 2018, j'ai demandé la rétrocession de mes droits et on me les a refusés. J'ai dû attendre trente ans", poursuit le réalisateur qui s’est ensuite chargé de transférer Les Arcandiers de la pellicule au numérique.

Il y a quelques jours, Manuel Sanchez était au cinéma de Nevers pour une projection, en compagnie de l’acteur Dominique Pinon, l’un des trois héros avec Charles Schneider et Simon de La Brosse. Mais aussi avec Géraldine Pailhas, qui n’avait pas revu le film depuis sa sortie initiale : "Ce qui m’intéresse c’est de voir comment il est reçu, comment un film tourné il y a 30 ans est reçu par le public d’aujourd’hui, d’autant que c’est un film culte pour certains".

Synopsis

À Nevers, telle la Belle au Bois Dormant, repose dans sa châsse Bernadette Soubirous, Sainte Bernadette pour l'histoire des Hommes. Dans la banlieue ouvrière de Fourchambault, s'agitent Tonio, Bruno et Hercule. Trois drôles de philosophes, qu'on appelle là-bas des Arcandiers. Ils rêvent de partir au Brésil. Bernadette, de son côté, s'ennuie. Elle va les prendre au mot et partir avec eux. À vrai dire, ils ne s'apercevront pas vraiment qu'elle est du voyage. Sauf Hercule peut-être. Ce n'est pas le plus malin des trois, mais à l'évidence elle ne se dévoile qu'aux simples d'esprit...

L'affiche des "Arcandiers" sorti en 1991. (DR / Manuel Sanchez)

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers En régions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.