Le "spoonshake", un nouvel instrument de percussion "idéal pour l’apprentissage du rythme", inventé par un musicien à Metz

C'est un instrument de percussion ludique et pédagogique, idéal pour l’apprentissage du rythme. Le "spoonshake" c'est son nom, est une invention d'un musicien messin. Il vient de lancer une campagne de financement participatif pour démarrer la production et la commercialisation.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le "spoonshake", instrument de percussion inventé par un musicien messin. (CAPTURE D'ÉCRAN FRANCE 3 / ERIC BERTRAND)

Un nouveau-né dans la grande famille des percussions. Deux cuillères avec des coques, reliées à une poignée ergonomique. L’invention d’Albert Boutilier, musicien, comédien et intervenant musical dans les écoles et collèges. C’est lors d’un de ses ateliers avec les enfants que son "spoonshake" est né : "Le thème, c’était une recette de cuisine musicale. Et j’ai eu l’idée de faire fabriquer cet instrument par les élèves et de créer toute une partition musicale avec. Et ça a super bien fonctionné, donc je me suis dit qu’il y avait peut-être quelque chose à faire, à creuser et aller plus loin avec cet instrument".

spoonshake

Cinq ans de recherche

Selon son concepteur, le spoonshake est l’instrument idéal pour faire ses premiers pas dans l’apprentissage du rythme : léger, maniable (même pour les plus jeunes), coloré, il combine la percussion des cuillères et le teinté des shakers maracas. Il lui aura fallu cinq ans pour arriver au résultat escompté et lancer la fabrication des premiers prototypes, soutenu, entre autres, par un programme local d’accompagnement à la création d’entreprise.

Et pour passer à l’étape supérieure, il vient de lancer une campagne de financement participatif qui doit permettre le démarrage de la production de son instrument de musique : "Il nous faut un peu d’argent pour la création d’un moule en acier pour faire de l’injection plastique, mais aussi pour faire connaître l’instrument". Bonne nouvelle pour Albert Boutilier, une fois la production lancée, il peut d’ores et déjà compter sur un distributeur qui, lui aussi, croit en son spoonshake.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.