Le musée des Beaux-Arts et d’Archéologie de Besançon se visite désormais en ligne grâce... à un agent immobilier

Déambuler dans les salles du musée des Beaux-Arts de Besançon comme si vous y étiez, c’est maintenant possible grâce à Mathieu Allard. Il a mis à disposition de la ville son système de prises de vue à 360 degrés qu’il utilise comme agent immobilier.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le musée des Beaux-Arts de Besançon se viste en ligne. (CAPTURE D'ÉCRAN FRANCE 3 / DENIS COLLE)

C’est une technique de plus en plus utilisée par les professionnels pour vendre un bien immobilier, avant même la pandémie. La prise de vue à 360 degrés permet de créer des visites virtuelles d’appartements ou de maison, faisant gagner un temps considérable aux acheteurs comme aux agents immobiliers. Et l’un d’eux, Mathieu Allard, qui exerce à Besançon, a eu l’idée de proposer aux musées de la ville d’utiliser cette technique pour créer des visites virtuelles : "Sur le principe général, c’est la même chose. Sauf que là, si je vous montre un appartement, les détails de la hotte, on s’en moque, tandis que pour les œuvres c’est différent. L’idée c’est d’avoir quelque chose de très précis, de pouvoir rentrer dans l’œuvre, donc ça implique beaucoup plus de prises de vue".

NUMERISATION_MUSEES_BESANCON

500 photos assemblées

Pour le musée des Beaux-Arts et de l’Archéologie, ce ne sont pas moins de cinq cents clichés qui ont dû être assemblés pour restituer les œuvres en numérique et créer ce parcours de visite virtuel désormais accessible sur le site de l’établissement. Après avoir étudié la proposition de Mathieu Allard, les responsables de musée ont accepté de tenter l’aventure : "On est persuadés qu’on n’a pas du tout la même émotion quand on est confrontés à des œuvres numériques par rapport aux originaux. Mais par contre, ces outils sont aussi une porte d’entrée et ils sont très intéressants pour toucher différemment certains publics", précise Nicolas Bousquet, chef de projet du musée des Beaux-Arts.

Une proposition qui a séduit également le musée du Temps dans lequel Mathieu Allard s’affaire en ce moment avec son drôle d’appareil rotatif dont les clichés donnent un rendu extrêmement précis : "On a même sur certaines toiles, le craquelé de la peinture si on réussit à se mettre assez près. On a quelque chose de très réaliste". Une nouvelle visite virtuelle bientôt disponible en ligne.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par MBAA de Besançon (@mbaa.besancon)

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers En régions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.