"Jour de gloire" : une fiction tournée et diffusée en direct sur Arte.tv le soir du second tour de la présidentielle dans le Sud-Ouest

Si le scénario est en partie écrit, la fin est encore inconnue. Le film de fiction filmé en direct dans un lieu secret d'un village du Lot-et-Garonne sera diffusé dimanche 24 avril à partir de 19 heures sur Arte.tv et dans une trentaine de cinémas en France.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Préparatifs de tournage du film "Jour de gloire" qui sera diffusé en direct sur le site Internet d’Arte et dans une trentaine de cinémas, ce dimanche à partir de 19 heures. (France 3 Nouvelle Aquitaine)

C'est LE sujet du jour en France. Ce dimanche 24 avril 2022 marque le second tour de l'élection présidentielle. Un événement politique et médiatique qui servira aussi de toile de fond à une expérience cinématographique inédite en France et en Europe. Tourner et diffuser en temps réel un film de fiction juste avant les résultats dans un village du Lot-et-Garonne. Jour de Gloire avec Félix Moati et Julien Campani est à découvrir ce soir sur Arte.tv entre 19h et 20h05. 

À quelques heures du clap de début, les réalisateurs Jeanne Frenkel et Cosme Castro et toute l'équipe de tournage retiennent leur souffle.

Tournage "Jour de Gloire"

Le cinéma du réel filme les résultats du scrutin

Pour Jour de Gloire, les deux réalisateurs Jeanne Frenkel et Cosme Castro suivent les retrouvailles de deux frères, joués par Félix Moati et Julien Campani. Après le décès de leur mère tout les oppose, et l’humeur des retrouvailles est suspendue à cette heure fatidique : 20h. L’annonce d’un nouveau président. Pendant ce moment historique, les deux frères vont vivre une aventure poétique et déchirante.

Après Adieu Bohème, à l’Opéra Bastille, en 2017, et Le Bal, en 2018 sur YouTube, les deux réalisateurs adoptent à nouveau leur audacieux procédé de tournage qu'ils nomment "le métacinéma". Un genre de création qui "consiste à projeter des films en même temps qu’ils sont tournés ou à tourner des films en même temps qu’ils sont projetés".

Ce nouveau projet, tourné et diffusé en direct, requiert d’importantes prouesses techniques et narratives. "Il y a très peu d'improvisation, la seule place que l'on se laisse c'est de rebondir sur le climat en général et aussi sur la tension électrique qu'il y aura ce soir-là", commente le réalisateur Cosme Castro. Pour les deux comédiens c'est une première. "Le timing et les gestes sont extrêmement précis, l'équipe technique au rasoir, c'est absolument passionnant", assure Felix Moati. La musique composée par Flavien Berger sera également jouée en direct. 

Un défi cinématographique

Au fil d’un long plan-séquence d’une heure et cinq minutes, Jour de gloire embarque le spectateur dans un voyage capté sur le vif, où chaque lieu traversé, de la gare à la mairie, du bar à la maison de famille, raconte un pan de l’histoire des protagonistes. 80 personnes sont mobilisées sur le tournage dans ce village du sud-ouest qu'ils veulent garder secret. Un film de plus d'une heure, sans coupure, sans montage avec des caméras embarquées pilotées en régie et des antennes 4G installées le long du parcours établi à la seconde près.

Jour de Gloire c'est aussi le visage de la France, un soir de second tour de la présidentielle depuis une commune du Lot-et-Garonne où la fiction vient percuter le réel. La promesse d'une version décalée du résultat de l'élection que comédiens et spectateurs découvriront ensemble à 20 heures. "C'est un défi technique complètement dingue et en même temps c'est une histoire très mélancolique et intime, le mélange de toutes ces choses-là fait que c'est très inédit et évidemment il y a le résultat de l'élection présidentielle à la fin du film", détaille la réalisatrice Jeanne Frenkel.

"Jour de Gloire" est diffusé sur le site arte.tv et sur sa chaîne YouTube. Il sera aussi projeté en simultané dans une trentaine de salles en France.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers En régions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.