Guerre en Ukraine : le Kiev City Ballet en tournée en France grâce à la solidarité du monde de la danse

Une soirée exceptionnelle, dimanche, à l'Opéra National du Rhin. Les 33 danseurs du Kiev City Ballet ont interprété des extraits de ballets issus de leur répertoire. La troupe est en résidence au Théâtre du Châtelet à Paris et partout en France, des scènes lui ouvrent leurs portes pour une tournée solidaire. Prochaine étape : Saint-Malo le 10 mai. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Le Kiev City Ballet sur la scène de l'Opéra du Rhin, le 10 avril 2022. (FRANCE 3 ALSACE)

C'est une tournée presque improvisée qui se construit de semaine en semaine. Après Beauvais et Vannes, c'est l'Opéra National du Rhin qui a accueilli le Kiev City Ballet ce 10 avril. Une tournée solidaire, rendue possible grâce à la mobilisation du monde de la danse. Mais également des spectateurs, qui viennent nombreux à chaque représentation. À Mulhouse par exemple, la recette de la billetterie a été reversée à la troupe pour lui permettre de rester en France. Les dons supplémentaires ont été reversés à Médecins sans frontières

FTR

Des artistes qui peuvent exercer leur art, presque normalement. Les danseurs du Kiev City Ballet vivent un moment compliqué mais unique. "Nous sommes tellement reconnaissants pour tout ce que l'on nous donne, c'est immense", explique Ekaterina Kozlova, la directrice du ballet. "Et même si c'est dur de nous concentrer sur le travail, la création et l'art, l'accueil que nous recevons en France nous donne de l'espoir."

Une tournée en construction

Lorsque la guerre en Ukraine a débuté, le ballet était en France et a exprimé son souhait d'y rester. Les danseurs sont depuis quelques semaines accueillis en résidence illimitée au théâtre du Châtelet à Paris. Depuis, ils reçoivent des appels de scènes prêtes à les programmer pour des soirées solidaires, partout en France. Une tournée en construction qui fait du bien aux artistes. "Professionnellement, on travaille de la même façon, rien n'a changé", raconte le danseur Oleksandr Moroz. "Mais mentalement, c'est très différent car avant on travaillait pour nous, on représentait notre compagnie. Et maintenant on a l'impression de représenter notre pays, l'Ukraine."

Une tournée solidaire qui n'aurait pas pu voir le jour sans l'implication des équipes des théâtres et opéras volontaires, mais aussi des municipalités. C'est le cas à Mulhouse. "Je me suis tout de suite engagé, en sachant que c'est un projet ambitieux", précise Bruno Bouché, le directeur artistique de l'Opéra national du Rhin qui a un projet de création avec le Kiev City Ballet dans le cadre de sa résidence au Théâtre du Chatelet. "Un projet qui est soutenu par l'Opéra en grande partie, mais également par les spectateurs à travers la billetterie. La ville de Mulhouse et l'agglomération nous ont également soutenus dans cette démarche"

D'autres villes sont candidates pour accueillir la troupe, qui se rendra notamment à Saint-Malo le 10 mai. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers En régions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.