Gautier Capuçon joue "Sumer" composé pour lui par Michel Tabachnik à la Filature de Mulhouse

Pour cette création mondiale, Gautier Capuçon et la soprano Odile Heimburger sont accompagnés par l'orchestre symphonique de Mulhouse ce soir et demain.

Gautier Capuçon en répétition
Gautier Capuçon en répétition (B. Stemmer / France Télévisions)

Le public de la Filature à Mulhouse va avoir droit ces 20 et 21 décembre à un superbe cadeau de Noël : la création mondiale de Sumer, un concerto pour violoncelle composé par Michel Tabachnik pour le violoncelliste Gautier Capuçon. L'orchestre symphonique de Mulhouse accompagne le soliste et la soprano Odile Heimburger dans cette oeuvre inspirée par l'époque sumérienne.

C'est en effet en regardant une image sumérienne représentant des musiciens jouant des doubles-flûtes que Michel Tabachnik a eu l'idée de Sumer qui nous transporte 3300 ans avant JC dans cette région de Mésopotamie.

Il y a quelque chose de très antique que je voudrais suggérer avec une espèce de plainte qui vient de très, très loin. Il y a même les musiciens qui parlent sumérien au milieu de la pièce. C'est une évocation de nos ancêtresMichel TabachnikCompositeur et chef d'orchestre

Michel Tabachnik a composé cette oeuvre pour Gautier Capuçon à qui il confie la charge d'évoquer, avec son instrument un sentiment antique. La soprano Odile Heimburger se joint au final de cette oeuvre de vingt deux minutes. Sumer exige une voix quasi blanche sans vibrato : "C'est nouveau. Je comprends l'idée : quelque chose d'aérien, de spirituel, de divin presque."

Au programme ces 20 et 21 décembre à la Filature de Mulhouse :

Claude Debussy : Prélude à l’Après-midi d’un Faune
Michel Tabachnik : Sumer, Concerto pour violoncelle (création mondiale)
Johannes Brahms : Symphonie n°4, Op. 98