Festival de cinéma de Dieppe : le coup de projecteur réussi sur le cinéma canadien

Trois jours de festival, dix films en compétition, de grands noms du cinéma français dans le jury...la 8e édition du festival du film canadien de Dieppe tient toutes ses promesses. Et malgré la crise sanitaire, le public est au rendez-vous. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Festival du film canadien de Dieppe, du 25 au 27 juin 2021 (France 3 Normandie)

Mettre en lumière une production foisonnante, venue des 4 coins de ce grand pays, c'est le but du festival du film canadien de Dieppe. Pour cette édition, dix longs métrages sont en compétition et deux autres sont présentés hors compétition. L'acteur Bruno Salomone, membre du jury, est conquis par la programmation. 

Festival du film canadien de Dieppe

Des comédies, des drames, des documentaires, la programmation du festival est éclectique. "C'est important de montrer que le Canada ce n'est pas que le Québec et que l'Acadie fabrique aussi des films. Ainsi que toutes les communautés autochtones qui ont envie de transmettre leurs traditions" précise Guillaume Dauzou, programmateur du festival. C'est d'ailleurs le but de l'événement, mettre en lumière une culture encore méconnue et un cinéma qui s'exporte assez difficilement, malgré une grande qualité et une créativité débordante de la part des artistes canadiens. 

Le public au rendez-vous

Bonne surprise pour les organisateurs, le public est au rendez-vous, malgré la crise sanitaire et les contraintes. Contrairement à d'autres événements culturels qui se tiennent en même temps, la billetterie a bien fonctionné. "On se demandait si le public allait venir, de Paris et des autres régions. Et c'est le cas, on a vendu un nombre record de pass pour le festival" se réjouit Ben Collier, président de l'association Ciné-Deep, en charge de l'événement. 

Un rendez-vous que ne boudent pas le public ni les professionnels du cinéma. La comédienne Fanny Cottençon est la présidente du jury. Parmi les jurés, on retrouve notamment Fabienne Thibeault et Bruno Salomone, pourtant pas forcément attiré par l'exercice. "J'avoue qu'on me propose de temps en temps d'aller dans des festivals, et je ne suis pas forcément fan" dit-il. "Mais là, des films Canadiens, je me suis dit que j'allais découvrir des points de vue intéressants car on prend les choses sous un autre angle, et franchement, je ne suis pas déçu"

Un bon cru pour cette édition, qui se termine ce dimanche 27 juin avec la remise des prix. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers En régions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.