A Strasbourg, les dessinateurs de presse de "Cartooning for Peace" dénoncent le politiquement correct omniprésent

Invités au Forum mondial de la démocratie organisé par le Conseil de l’Europe, 37 dessinateurs de presse du monde entier sont réunis à Strasbourg pour célébrer les droits de l’Homme, la paix et la démocratie.  

Dessin de Plantu, fondateur et président d\'honneur de Cartooning for Peace
Dessin de Plantu, fondateur et président d'honneur de Cartooning for Peace (CAPTURE D'ÉCRAN FRANCE 3)

Jusqu’au 8 novembre, au Conseil de l’Europe à Strasbourg, Cartooning for Peace est au cœur du Forum mondial de la Démocratie, dédié cette année à l’information et à la démocratie. 37 dessinatrices et dessinateurs du monde entier, membres de l’association fondée par Plantu, sont invités à débattre sur l’importance du dessin de presse dans le combat pour la liberté d’expression, mais aussi sur les menaces qui pèsent sur leur profession, attaquée de toutes parts, y compris en Europe.

Et la France n’y échappe pas. Notre pays se classe désormais cinquième sur le continent en termes de violences contre les journalistes. L’année 2018 a vu le nombre des attaques et des pressions contre les médias d’information et contre les journalistes croître dangereusement. Insultés, menacés, agressés, voire blessés par des manifestants ou par les balles de défense des forces de l’ordre, des journalistes ont été confrontés pendant le mouvement des Gilets jaunes en novembre 2018 à un niveau de violence inédit en France. Y compris de la part de responsables politiques.

Beaucoup de politiciens blâment les médias, nous accusent de diffuser de fausses informations, dans le but je pense d’affaiblir ce contre-pouvoir que représente la presse.Ricardo Gutierrez Fédération Européenne des Journalistes

Le dessin de presse, l’art du politiquement incorrect

Dans notre monde ouvert et hyper connecté, les dessinateurs de presse se prennent tous les coups et doivent faire face à la censure politico-économico-religieuse, à ce qu'ils nomment les susceptibilités morales surgonflées par les polémiques sur les réseaux sociaux, mais aussi à la capitulation de certaines rédactions de presse. 

Dessinateur de presse dans le grand Est, Laurent Salles témoigne de ce qu'il voit comme un rétrécissement de liberté de la part de ses donneurs d'ordre. "Sur le climat, j'avais dessiné Bolsonaro et Trump avec un globe sur la tête, et Greta Thunberg qui disait : on se demande qui sont les autistes ici ? Et on me répond que ça ne va pas être possible, qu'on n'a plus le droit d'utiliser le mot autiste. Tout comme schizophrène et d'autres."

Les visiteurs du Forum pour la Démocratie découvriront une exposition de leurs  dessins mais aussi une grande fresque commune réalisée par les membres de Cartooning for Peace. Et plusieurs débats et ateliers ouverts à tous sont organisés jusqu'à demain soir.

L\'affiche de l\'évènement.
L'affiche de l'évènement. (Cartooning for Peace)

"Cartooning for Peace à Strasbourg ! Dessinons la paix et la démocratie" - du 6 au 8 novembre 2019 - Palais de l’Europe, 67000 Strasbourg - Entrée libre