À Marseille, hommage en grand format à Marcel Pagnol cinéaste au château de la Buzine

Publié Mis à jour
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture

Le château de la Buzine de Marseille offre aux visiteurs l'occasion de se replonger dans le parcours du Pagnol cinéaste à travers des souvenirs et des pièces jamais exposés, jusqu'au 18 septembre 2022. 

C'est un lieu qui réunit l'imaginaire du petit Marcel et la réalité du grand Pagnol : le château de la Buzine sur les hauteurs de Marseille rend hommage à l'écrivain cinéaste avec une grande exposition. Pagnol raconte Pagnol est à découvrir jusqu'au 18 septembre 2022. 

Une passion pour le 7e art 

Dans ces décors naturels aux senteurs de garrigue, l'exposition retrace la passion de Marcel Pagnol (1895-1974) pour le cinéma. Une histoire d'amour qui débuta lorsque le dramaturge découvrit les premiers films parlants. "Il voit que c'est un nouvel art et qu'il faut écrire pour ce nouvel art car contrairement au théâtre, c'est le point de vue de la caméra. Il mènera ensuite toute sa vie son combat pour imposer le 7e art", explique Nicolas Dromard, commissaire de l'exposition.

Marcel Pagnol était un cinéaste total. Il ira même jusqu'à s'associer avec deux ingénieurs pour développer le "Rouxcolor", une technique qui permettait de faire des films en couleur avec de la pellicule noir et blanc. Mais le procédé ne prendra pas car il aurait fallu modifier les projecteurs cinéma pour diffuser les images. 

Un "Hollywood" à la provençale

À travers ses vingt-quatre films, l'écrivain-cinéaste a fait chanter l’accent méridional dans le monde entier. Une belle reconnaissance pour celui qui rêvait de bâtir sur les terres de son enfance un Hollywood à la française. Acheté en 1941 par Marcel Pagnol, le château de la Buzine, plus connu sous le nom de Château de ma mère, prend des airs de plateau de cinéma à ciel ouvert. "Il réalisait ses films, il avait ses propres studios, ses laboratoires, il gérait sa propre distribution. il maîtrisait tout l'aspect créatif et commercial, c'est un exemple unique au monde avec Charlie Chaplin", détaille Nicolas Pagnol, le petit-fils du réalisateur. 

De La femme du boulanger (1938) à Manon des sources (1952), De La Fille du Puisatier (1940) à la Trilogie marseillaise (1936), l'oeuvre cinématographique de Pagnol se dévoile à travers 200 objets, matériel cinématographique, documents et affiches de films. 

"Pagnol raconte Pagnol" au Château de la Buzine jusqu'au 18 septembre 2022.

Ouvert à la visite, du mardi au dimanche, de 10 à 13 heures et de 14 à 18 heures, et 7 jours/7 en période estivale et vacances

Entrée : 3€

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.