En Loire-Atlantique, un ancien hôpital transformé en centre d'art avant sa destruction

Dans la commune du Loroux-Bottereau, un hôpital en friche a été investi par des artistes avant la destruction des bâtiments. Des œuvres d'art éphémères peuplent les façades et les salles. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min.
L'ancien hôpital de Loroux-Bottereau en Loire-Atlantique s'est transformé en un lieu artistique éphémère.  (FRANCEINFO)

L'ancien centre hospitalier de Loroux-Bottereau vit ces dernières heures d'une joyeuse manière. Les bâtiments, vides depuis 2019, vont être prochainement détruits. En attendant les bulldozers, une quinzaine d'artistes ont transformé les lieux en un centre d'art éphémère. Des dizaines d'œuvres ont été créées dans les couloirs, les salles médicales et sur les façades. Elles disparaîtront bientôt. Mais en attendant, elles offrent une joyeuse transition à l'ex-centre hospitalier. 

"On se prépare à ce que ça n'existe plus, à ce que ce soit détruit. Ce n'est pas comme si on crée un tableau et que du jour au lendemain on le déchire sous nos yeux. Là, on sait qu'une fois posée sur un mur, l'oeuvre ne nous appartient plus", sourit Sébastien Bouchard, artiste muraliste. 

Une vraie adhésion des habitants

Un documentaire sur l'histoire des lieux a également été tourné dans l'ancien centre hospitalier. "Les gens qui habitent au Loroux depuis longtemps sont vraiment attachés à ce lieu. Le travail documentaire qu'on a fait nous permet de montrer patte blanche. Si on était arrivés directement en repeignant l'hôpital, ça aurait peut-être été compliqué. Mais on a vu qu'il y avait une vraie adhésion des habitants de tous les âges", explique Bertrand Vacarisas, président de l'association Les Locaux.

Une quinzaine d'artistes sont en résidence dans l'ancien hôpital.  (FRANCEINFO)

La commune du Loroux-Bottereau est partie prenante de ce projet. Le parc de l'hôpital et des bâtiments anciens seront conservés. "Nous sommes sur un passage de relais entre un abandon de ce site et la reconstruction d'un nouveau site. On travaille avec les habitants autour du projet de ce site, pour savoir ce qu'on va en faire. On a souhaité lui donner vie encore un peu pour faire une belle transition entre le passé et le futur de la commune", dit Emmanuel Rivery, le maire. 

Parmi les réalisations des artistes résidents, qui sont pour la plupart originaires de la région nantaise, on aime beaucoup ce bar en papier mâché inspiré d'un troquet de Loroux-Bottereau. L'occasion de trinquer une dernière fois à l'hôpital. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Culture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.