Culture : l'empreinte des présidents

De nombreux présidents de la République ont souhaité, lors de leur mandat, marqué de leur empreinte, la culture.

Voir la vidéo
France 2

En 1959, Charles de Gaulle créé le premier ministère de la Culture. Il y nomme André Malraux. Pour les deux hommes, la culture permet à la France de rayonner à l'étranger. La Joconde est l'ambassadrice française aux États-Unis en 1963. Georges Pompidou est quant à lui l'amateur d'art éclairé. Il lance le projet d'un centre culturel populaire. Il met en avant les jeunes talents jusque dans les salons de l'Élysée. "Tous ceux qui ont exercé le pouvoir l'ont instrumentalisé, s'en sont servis, en ont fait un instrument de prestige, un instrument de pouvoir", précise Alain Duhamel.

François Mitterrand, le plus grand bâtisseur de la Ve République

Sous Valéry Giscard-d'Estaing c'est la création du musée d'Orsay. François Mitterrand est quant à lui le plus grand bâtisseur de la cinquième République : l'arche de la Défense, la pyramide du Louvre, la bibliothèque nationale. Le ministre de la Culture Jack Lang encourage les arts populaires avec, par exemple, la fête de la musique. Depuis Jacques Chirac et l'inauguration du Quai Branly en 2006, la politique culturelle française est moins ambitieuse.

Le JT
Les autres sujets du JT
François Mitterrand, président de la République, le 13 mars 1990 à Cercy-la-Tour dans la Nièvre.
François Mitterrand, président de la République, le 13 mars 1990 à Cercy-la-Tour dans la Nièvre. (GERARD CERLES / AFP)