Les "Années 80" au Musée des Arts Décoratifs : une décennie fascinante de créateurs de mode et de designers libres et extravagants

Le Musée des Arts Décoratifs célèbre les années 1980 à travers l'exposition "Années 80. Mode, design et graphisme en France" jusqu’au 6 avril 2023. Suivez le guide dans ce flash-back qui rime avec nostalgie.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min.
Exposition "Années 80. Mode, design et graphisme en France" au MAD : sur le podium trois silhouettes signées du couturier Jean Paul Gaultier (CORINNE JEAMMET)

En France, la décennie 80 résonne comme un tournant, à la fois, politique et artistique dans les domaines de la mode, du design et du graphisme, de l’élection de François Mitterrand en 1981 jusqu’à la chute du mur de Berlin en 1989.  Dans l'exposition Années 80. Mode, design et graphisme en France, 700 oeuvres - objets, mobilier, silhouettes de mode, affiches, photographies, clips, pochettes de disques... - retracent cette époque synonyme d’éclectisme. 

Les années 80, c'est l'éclosion d'une nouvelle génération de designers - Elizabeth Garouste et Mattia Bonetti, Philippe Starck… - dans un contexte propice à la liberté d’expression. C'est aussi une silhouette qui se libère avec des créateurs de mode-superstars comme Jean Paul Gaultier ou Thierry Mugler. Dans le même temps, la publicité, le design graphique et l’audiovisuel connaissent des années fastes avec Jean-Paul Goude et Jean-Baptiste Mondino.

Dans l'exposition, trois thématiques reflètent ce télescopage des idées et des styles artistiques propres à cette décennie, présentées dans une scénographie joyeuse et colorée du designer Adrien Rovero : une nouvelle ère politique et culturelle, l'effervescence du design ainsi que les looks des années 80. Un flash-back nostalgique ! On se saurait trop conseiller aux plus jeunes de visiter cette exposition en compagnie de leurs aînés qui s'extasieront devant certaines pièces dont ils se souviennent et évoqueront leurs anecdotes. 

Nouvelle ère politique et culturelle

Le parcours débute au moment de l’élection de François Mitterrand en 1981. L'affiche grand format au slogan "La force tranquille" du publicitaire Jacques Séguéla - qui va ouvrir une nouvelle ère de communication visuelle - accueille le visiteur. Le président de la République va initier des "grands travaux" architecturaux. Il passe commande à Grapus pour la Villette et le Louvre, et à Jean Widmer pour le musée d’Orsay. Pour promouvoir le mobilier contemporain, il fait appel à des architectes d'intérieur - Philippe Starck, Jean-Michel Wilmotte - qui aménagent les appartements privés de l’Elysée, dont on admire ici certaines pièces. 

Jack Lang lance la Fête de la musique en juin 1982 qui perdure encore aujourd'hui. Le ministre de la Culture oeuvre à une reconnaissance de la mode avec la création de l’Institut Français de la Mode en 1986, puis à l’organisation de défilés dans la Cour carrée du Louvre et les Oscars de la mode.

Exposition "Années 80. Mode, design et graphisme en France" au MAD : les médias et l’audiovisuel connaissent un essor sans précédant. (CORINNE JEAMMET)

Les médias et l’audiovisuel ne sont pas en reste : habillage télévisuel pour Canal+, âge d’or du film publicitaire avec les réalisateurs Etienne Chatiliez, Jean-Paul Goude ou Jean-Baptiste Mondino tandis que Claude Maggiori repense les couvertures de Libération. L'exposition est riche en affiches de l'époque que l'on redécouvre avec une certaine nostalgie comme la campagne de pub "Demain, j'enlève le bas". C'est le moment de s'interroger sur certains slogans qui ne pourraient plus être utilisés de nos jours. 

Exposition "Années 80. Mode, design et graphisme en France" au MAD : l'âge d'or de la publicité qui permet au film publicitaire de s'éloigner de son côté commercial pour devenir divertissant
 (CORINNE JEAMMET)

Un vent de fête et de liberté souffle et les défilés se muent en shows spectaculaires, ouvrant la voie aux folles soirées au Palace et aux Bains Douches. Dans ces clubs mythiques où le paraître est capital et l’excentricité la règle, le Tout Paris danse sur de la musique new wave, rock et déjà hip-hop.

Exposition "Années 80. Mode, design et graphisme en France" au MAD : de la musique newwave au post-punk en passant par le hiphop, c'est la fête dans des lieux mythiques où se croise le Tout-Paris. (CORINNE JEAMMET)

Design en effervescence

Changement d'ambiance avec la section consacrée au design qui prend place au coeur de la nef centrale du MAD. Ici se côtoient un design moderniste aux accents high-tech mais aussi des univers néo-baroques et primitifs. A l'époque, le bureau de la VIA (Valorisation de l’Innovation dans l’Ameublement), initié en 1979 par le ministère de l’Industrie, attribue des "cartes blanches" aux jeunes créateurs qui sont alors mis en lumière.

Exposition "Années 80. Mode, design et graphisme en France" au MAD : Philippe Starck popularise le design auprès du public en dessinant un design accessible à tous  (CORINNE JEAMMET)

On découvre ainsi les oeuvres d'Olivier Gagnère, d'Andrée Putman et de Philippe Starck ainsi que des focus sur des galeries d'art contemporain à la mode - Perkal, Neotu, Yves Gastou, Avant-Scène et Gladys Mougin. 

Exposition "Années 80. Mode, design et graphisme en France" au MAD : mobilier signé Pucci de Rossi construit avec des matériaux de récupération 
 (CORINNE JEAMMET)

Il ne faut pas quitter la nef sans admirer deux "period rooms" emblématiques de la décennie : le décor riche en couleurs chatoyantes de la maison de couture Christian Lacroix par Elizabeth Garouste et Mattia Bonetti et le bureau du commissaire priseur et collectionneur Maitre Binoche par Pucci de Rossi, celui-ci tout en nuances claires de beiges et de blancs.

Exposition "Années 80. Mode, design et graphisme en France" au MAD : le couturier Christian Lacroix ouvre sa maison de couture en 1987 (CORINNE JEAMMET)

Impossible de rater le podium des trois silhouettes très extravagantes signées du couturier Jean Paul Gaultier, une sorte de passerelle avec la dernière section de l'exposition. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Corinne Jeammet (@corinnenever)

Look excentrique des années 80

Si depuis le début de l'exposition, quelques silhouettes ponctuent la visite, la dernière partie est entièrement consacrée aux courants de mode qui se croisent pendant cette décennie : de l’Antiquité aux années 30, un phénomène de revival est signé Thierry Mugler ou Claude Montana qui s’inspirent de silhouettes historiques quand Jean Paul Gaultier, Vivienne Westwood ou Chantal Thomass s'en saisissent pour nourrir leur imaginaire. 

Exposition "Années 80. Mode, design et graphisme en France" au MAD : le retour à Antique et au néo-classicisme
 (CORINNE JEAMMET)

L'exposition montre combien ces années 80 font preuve de richesse dans l'éclectisme des idées et d'une énorme créativité tout azimut comme le montrent Martin Margiela et Rei Kawakubo pour Comme des Garcons qui tentent de déconstruire la notion de vêtement. Les corps athlétiques des mannequins sont moulés quant à eux dans les créations d’Azzedine Alaia ou de Marc Audibert quand les formes amples d’Issey Miyake ou architecturales d'Anne-Marie Beretta deviennent un support d’expression pour Elisabeth de Senneville et Jean-Charles de Castelbajac.

Exposition "Années 80. Mode, design et graphisme en France" au MAD : le renouveau de la haute couture avec l'arrivée de Karl Lagerfeld chez Chanel et l'ouverture de la maison de couture de Christian Lacroix (CORINNE JEAMMET)

C'est l'époque aussi où la mode s’empare aussi du vestiaire masculin à l’instar de la marinière de Jean Paul Gaultier tandis que les marques grand public multiplient les campagnes publicitaires comme Naf Naf, Kookai ou Benetton. 

Une traversée d'une décennie haute en couleurs, en inventivités, et surtout en créateurs décomplexés qui ont osé dans tout les domaines aussi bien culturels, que mode et design !  

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Coups de coeur

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.