Zhang Ziyi, star de "Tigre et dragon", accusée de prostitution

CHINE - Le premier tabloïd de Hong Kong affirme que l'actrice a entretenu des relations avec des responsables politiques et "des personnes très riches", accumulant ainsi une fortune de 88 millions d'euros en dix ans.

L\'actrice chinoise Zhang Ziyi sur le tapis rouge du festival du film de Rome, le 2 novembre 2011.
L'actrice chinoise Zhang Ziyi sur le tapis rouge du festival du film de Rome, le 2 novembre 2011. (CIAMBELLI MATTEO / SIPA)

Scandale politico-cinématographique en Chine. La vedette de cinéma Zhang Ziyi poursuit en justice le quotidien sinophone de Hong Kong, Apple Daily, plus gros tirage du territoire, qui affirme que la star se prostituait avec de hauts responsables chinois. Dans sa plainte présentée lundi 11 juin à la Haute cour de Hong Kong, l'héroïne de Tigre et dragon argue que les articles publiés par le journal à sensation sont "grandement diffamatoires" et "erronés".

Dans son édition du 29 mai, l'Apple Daily affirmait que Zhang Ziyi était "une prostituée" et entretenait des relations sexuelles, en échange d'argent, avec Bo Xilai, un ancien très haut cadre chinois tombé en disgrâce ce printemps, ainsi qu'avec son associé, Xu Ming. Le tabloïd ajoute que l'actrice, âgée de 33 ans, a entretenu des relations avec d'autres hauts responsables et "des personnes très riches", accumulant grâce à ces liaisons une fortune de 700 millions de yuans (88 millions d'euros) en dix ans.

"La plaignante a été soumise à la réprobation, la haine, le mépris et la moquerie du public", estime la plainte déposée par la vedette, qui réclame des dommages et intérêts, pour un montant non précisé. "L'image publique de la plaignante a été abîmée de manière grave et continue, ce qui a causé et continuera de causer des torts à sa carrière", ajoute la plainte. Apple Daily, qui fait ses choux gras d'informations sur les stars et ne ménage pas ses critiques sur les autorités communistes chinoises, n'a pas souhaité faire de commentaires.