Travolta "divine" dans Hairspray

C’est l’une des sorties cinéma les plus attendues de cette rentrée : Hairspray, d’Adam Shankman, est le remake du film homonyme de John Waters (1988). Le gros atout de cette nouvelle version ? La distribution, avec au premier rang John Travolta en mère de famille obèse. Dans le film de Waters, ce rôle était tenu par un travesti, Divine.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Nouveau réalisateur, nouveaux acteurs, mais l’histoire n’a pas changé d’un iota : malgré son physique arrondi, la jeune Tracy n'a qu'une idée en tête, danser dans la célèbre émission de Corny Collins. Par chance, ce dernier assiste à une de ses performances au lycée et lui propose de venir rejoindre son équipe. Tracy devient instantanément une
star, suscitant du même coup la jalousie d'Amber, qui régnait jusqu'ici sur le show.
La chance de Tracy tourne lorsque, après avoir été témoin d'une injustice raciale, elle se retrouve poursuivie par la police pour avoir marché à la tête d'une manifestation pour l'intégration des Noirs. Désormais en cavale, ses chances d'affronter Amber au cours de la finale et de remporter le titre de "Miss Hairspray" semblent compromises...

L’atout –et la surprise- de poids de cette nouvelle version, c’est donc la présence de Travolta. L’ex sex-symbol de Hollywood joue ici le rôle de la mère de Tracy. « Je me sentais vraiment sexy » a-t-il avoué. La distribution comprend également Christopher Walken et Michelle Pfeiffer.

Hairspray a rapporté 4,3 millions de dollars aux Etats-Unis. Il sort aujourd’hui en France.