Cet article date de plus d'un an.

Tir mortel sur un tournage aux Etats-Unis : Alec Baldwin plaide non coupable d'homicide involontaire

Poursuivi au pénal dans l'Etat du Nouveau-Mexique, il risque une peine de prison de 18 mois, tout comme l'armurière du film Hannah Gutierrez-Reed.
Article rédigé par franceinfo Culture avec AFP
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 2 min
L'acteur Alec Baldwin photographié après la mort d'Halyna Hutchins, le 21 octobre 2021, près de Sante Fe (Nouveau-Mexique). (- / SANTA FE COUNTY SHERIFF'S OFFICE)

L'acteur américain Alec Baldwin, auteur d'un tir mortel sur le tournage du film Rust en 2021, a plaidé non coupable d'homicide involontaire, selon un document transmis jeudi 23 février à la justice. Il a également accepté certaines conditions prévues par le tribunal, notamment l'interdiction d'utiliser des armes à feu et boire de l'alcool. Il va aussi pouvoir reprendre le tournage du film.

Poursuivi au pénal dans l'Etat du Nouveau-Mexique (sud-ouest), il risque une peine de prison de 18 mois, tout comme l'armurière du film Hannah Gutierrez-Reed. L'acteur devait comparaître au tribunal vendredi, mais, en faisant connaître sa position à la justice par écrit, il ne sera pas présent à cette audition.

Des appels à interdire les armes à feu sur les plateaux

Le 21 octobre 2021, le tournage du film Rust dans un ranch du Nouveau-Mexique avait viré au drame quand Alec Baldwin avait actionné une arme censée ne contenir que des balles à blanc mais dont un projectile bien réel avait tué la directrice de la photographie Halyna Hutchins, 42 ans, et blessé le réalisateur Joel Souza.

Ce fait divers rare avait choqué Hollywood et provoqué des appels à interdire les armes à feu sur les plateaux. Alec Baldwin, connu notamment pour son rôle dans la série 30 Rock, a toujours clamé son innocence. Selon lui, on lui avait assuré que son arme était inoffensive, et il nie avoir appuyé sur la détente. Une affirmation mise en doute par de nombreux experts. Après son inculpation, l'avocat de l'acteur Luke Nikas avait immédiatement dénoncé une "terrible erreur judiciaire".

Pas d'armes à feu, pas d'alcool 

Les documents déposés jeudi listent les modalités du contrôle judiciaire de l'acteur, en liberté sous caution. Il lui est notamment interdit de boire de l'alcool et de posséder des armes à feu ou des armes dangereuses. Il lui est également interdit d'entrer en contact avec les témoins de l'affaire, sauf "dans le cadre de la réalisation du film Rust".

Les producteurs ont annoncé l'année dernière que le projet allait être relancé, et que tous les acteurs principaux reprendraient leur rôle. Récemment, des procureurs enquêtant sur la responsabilité d'Alec Baldwin ont renoncé à poursuivre l'acteur pour une circonstance aggravante le visant et qui lui faisait encourir cinq ans de plus derrière les barreaux.

Lors de leur enquête, les autorités se sont notamment attachées à déterminer comment des munitions réelles avaient pu se trouver sur le tournage, ce qui est interdit, précisément pour éviter des accidents. Des policiers ont conclu que l'armurière du tournage, Hannah Gutierrez-Reed, avait mis la munition dans l'arme utilisée par Alec Baldwin, au lieu d'une balle factice.

En août, l'acteur avait dit s'attendre à ce que personne ne soit inculpé, indiquant même avoir embauché un détective privé pour établir les responsabilités dans cette affaire. Le drame a donné lieu à une volée de poursuites au civil, émanant de plusieurs membres de l'équipe. En octobre, Alec Baldwin avait annoncé avoir trouvé un accord mettant fin aux poursuites judiciaires engagées au civil par la famille de Halyna Hutchins. Son montant n'avait pas été divulgué.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.