Timothé Vom Dorp, neuf ans, sept films et un premier rôle

En France, au cinéma, on n'est pas habitué à voir des enfants qui jouent comme des acteurs professionnels. Le phénomène est très américain, mais, avec Timothé Vom Dorp, pas encore dix ans, ce qui se passe est exceptionnel. Gilles Marchand lui offre avec "Dans la forêt" un premier rôle.

Timothé Vom Dorp suit normalement sa scolarité : les tournages ont lieu pendant les vacances.
Timothé Vom Dorp suit normalement sa scolarité : les tournages ont lieu pendant les vacances. (Pyramide Film)
avatar
Thierry FiorileRadio France

Mis à jour le
publié le

Jérémie Elkaïm est un père inquiétant, qui accueille pour les vacances ses deux fils en Suède où il vit séparé de leur mère. C'est une histoire qui glisse vers le fantastique et le tout jeune Timothé prend le film sur ses frêles épaules. Ce père part dans la forêt avec ses deux garçons, il est dur, inquiétant, habité par des démons. Apparaît un fantôme : on est entre le film de genre et l'étude psychanalytique des rapports père-fils. On pense au Roi des Aulnes, de Michel Tournier. Et c'est le plus petit, Timothé Vom Dorp, qui a les faveurs du père, qui va l'accompagner au fond de ces paysages sombres.

D'un regard, il monopolise l'écran, ses yeux vert foncé, sa chevelure noire, ses expressions très précises, il joue avec un naturel déconcertant et il n'a même pas peur.

L’histoire fait peur, mais sur le tournage, dès qu’on dit "moteur" je suis dans le personnage, c’est cool !

Timothée Vom Dorp

Dans la forêt est son septième film : il a joué dans Suzanne de Kattel Quillévéré, Sms de Gabriel Julien-Laferrière, Pilules bleues de Jean-Philippe Amar, Le fils de Jean de Philippe Lioret, Ce sentiment de l'été de Mikhaël Hers, Chocolat de Roschdy Zem et fait des voix pour Kung Fu Panda 3, il est Némo dans Le monde de Dorry et sera dans Baby boss. Il a commencé à cinq ans : "Mes parents m’ont inscrit dans une agence de mannequins, explique-t-il, j’ai fait une pub pour Petit Bateau et c’est comme ça que Kattel Quilévéré m’a repéré." 

Gilles Marchand impressionné 

"Il rend les choses extrêmement concrètes", dit Gilles Marchand de Timothé, le réalisateur, qui s’interroge légitimement sur les risques qu’il y a à connaître un tel destin aussi jeune. "Ses parents sont très prudents, ils le protègent, dit-il, c’est sur la promotion, où un acteur est plus exposé qu’il faut être le plus prudent." Timothé Vom Dorp suit normalement sa scolarité, en bon élève évidemment : les tournages ont lieu pendant les vacances et il adore ça. "Peut-être que je voudrai plus tard faire des films, avoue le jeune acteur, j’adore écrire !"

Timothé Vom Dorp, neuf ans, sept films et un premier rôle
--'--
--'--