Star Wars : de la princesse Leïa à Rey la guerrière, comment les héroïnes ont évolué au fil des trilogies

A l'occasion de la sortie du neuvième opus de la saga, "L'Ascension de Skywalker", petit retour critique sur les figures féminines qui ont marqué l'histoire de cette galaxie fort, fort lointaine.

(De gauche à droite) Princesse Leïa (Carrie Fischer), Padmé Amidala (Nathalie Portman) et Rey (Daisy Ridley).
(De gauche à droite) Princesse Leïa (Carrie Fischer), Padmé Amidala (Nathalie Portman) et Rey (Daisy Ridley). (© LUCAS FILM / WALT DISNEY / COLLECTION CHRISTOPHEL // LUCASFILM / ARCHIVES DU 7EME ART / PHOTO12 // LUCASFILM / PHOTO12)

On ne peut pas dire que Star Wars soit particulièrement riche en personnages féminins. Ceux-ci se comptent sur les doigts de la main, noyées dans la foule de maîtres Jedi, pilotes de vaisseaux de combat, contrebandiers ou sénateurs en tout genre. 

Leur rôle a beaucoup évolué depuis Un Nouvel espoir en 1977, de la charismatique princesse Leïa à Rey la jeune pilleuse d'épaves. Retour sur ces figures centrales du plus célèbre des space operas, pour comprendre comment la place de la femme y a changé d'une trilogie à l'autre.

Leïa Organa, la princesse charismatique

Née en 19 avant BY (Bataille de Yavin, qui voit la destruction de la première Etoile de la Mort dans l'épisode IV), Leïa Organa d'Alderaan est la fille d'Anakin Skywalker et Padmé Amidala. Séparée de son frère jumeaux Luke Skywalker à la naissance, elle est élevée dans une famille de nobles par la reine Breha Antilles Organa et son mari, le sénateur et prince consort Bail Organa, souverains de la planète Alderaan. Figure importante de l'Alliance Rebelle, la résistance contre l'Empire, elle est le seul personnage féminin important de la trilogie initiale (si,si, vous pouvez chercher, c'est bien la seule). 

Carrie Fischer interprétant la Princesse Leïa dans Star Wars : Un nouvel espoir.
Carrie Fischer interprétant la Princesse Leïa dans Star Wars : Un nouvel espoir. (LUCASFILM / TWENTIETH CENTURY FO)

Princesse guerrière à l'humour grinçant (on se souvient du "vous voulez peut-être que je descende pour pousser ?" qu'elle lance à Han Solo quand le Faucon Millénium tombe en rade), le personnage incarné par Carrie Fisher est complexe. D'un côté, une princesse élevée dans la noblesse, bien habillée et impeccablement coiffée, visiblement rodée malgré son jeune âge, à l'exercice de la politique et à la stratégie militaire. De l'autre, une va-t-en-guerre impitoyable, qui n'hésite pas à étrangler son tortionnaire Jabba the Hutt et qui s'adonne sans broncher au maniement du pistolet laser. 

Padmé Amidala, l'héroïne tragique

Figure féminine centrale de la prélogie, interprétée par Nathalie Portman, Padmé est la mère de Leïa et Luke. Comme sa fille, c'est une jeune prodige de la politique, qui est élue à 14 ans reine de Naboo, sa planète natale. Ardente défenseure de la démocratie et du Sénat intergalactique, elle défend la paix et pivilégie la diplomatie à la guerre. Elle rencontre le (très) jeune Anakin Skywalker dans le premier épisode, La Menace fantôme, et tombe amoureuse de lui lorsqu'il devient "padawan" (élève Jedi) dans L'attaque des clones. Elle l'épousera secrètement vers la fin de cet épisode.

Natahlie Portman incarnant Padmé Amidala Star Wars : La menace fantôme (1999).
Natahlie Portman incarnant Padmé Amidala Star Wars : La menace fantôme (1999). (LUCASFILM / ARCHIVES DU 7EME ART)

Idéaliste et sentimentale, Padmé est un personnage malmené par l'univers guerrier et viril de Star Wars. Seule contre tous, elle tente de sauvegarder la paix dans un univers qui se déchire. Intelligente, courageuse et bonne stratège, elle sera aveuglée par une certaine naïveté et son amour pour Anakin, lorsque celui-ci cèdera à l'attrait  du côté obscur de la force. C'est la raison pour laquelle (attention spoiler), elle mourra en donnant naissance à Luke et Leïa à la toute fin de l'épisode III, La Revanche des Sith. Selon le robot qui la soigne, elle aurait tout simplement "perdu l'envie de vivre". 

Rey, héroïne malgré elle

Rey, c'est une petite révolution dans la saga Star Wars. Leïa était une princesse, Padmé une reine puis sénatrice, Rey est une jeune pilleuse d'épaves débrouillarde, pugnace et habile au combat. Incarnée par une actrice jusqu'alors inconnue au bataillon (Daisy Ridley), elle n'est pas politique, n'a pas d'ambitions particulières, et sera enrôlée, malgré elle, dans la lutte contre le Premier ordre, cet empire maléfique dirigé par le leader suprême Snoke. 

Daisy Ridley incarnant Rey dans Star Wars : Les derniers Jedi (2017).
Daisy Ridley incarnant Rey dans Star Wars : Les derniers Jedi (2017). (LUCASFILM/ILM)

Son personnage est né d'une claire volonté de créer un personnage féminin fort, au coeur de la narration, en rupture avec les "princesses" des deux premières trilogies. Rey est sensible à la Force, cette mystérieuse énergie qui régit l'univers de Star Wars. Elle est la première figure féminine centrale de la saga à manier le sabre laser, jusqu'à présent l'arme virile par excellence.

Les origines inconnues de Rey alimentent en cascade les théories de fans sur Internet (conception immaculée, fille d'Obi-Wan Kenobi, entre autres). Elles devraient, on l'espère, être révélées dans L'Ascension de Skywalker. Vivement mercredi !