"Terrible jungle" : Deneuve-Dedienne irrésistibles dans une comédie déjantée

Un film dans l’esprit Hara-Kiri-Groland-Monty Python, sur la gestion métropolitaine des DOM-TOM : explosif !

Vincent Dedienne et Catherine Deneuve dans \"Terrible jungle\" deHugo Benamozig et David Caviglioli.
Vincent Dedienne et Catherine Deneuve dans "Terrible jungle" deHugo Benamozig et David Caviglioli. (Copyright Apollo Films)

Pour leur premier film, Hugo Benamozig et David Caviglioli frappent fort, en réunissant Catherine Deneuve et l’humoriste corrosif Vincent Dedienne dans Terrible jungle, sur les écrans mercredi 29 juillet. Ils sont bien accompagnés par Alice Belaïdi et Jonathan Cohen, paumés dans une aventure en Louisiane amazonienne. 

Casting aux petits oignons

Fils d’une anthropologue réputée (Catherine Deneuve), Eliott (Vincent Dedienne) part en Guyanne pour étudier les Indiens Otopis, autant pour exercer sa vocation que pour échapper à une mère possessive.

Il découvre une "tribu" dirigée par une pin-up française (Alice Belaïdi). Tous sont munis de portables, jouent aux jeux vidéo, sont accros à la télé, au crack local et à l’épicier chinois du coin. Partie à sa recherche, sa mère a fort à faire avec les forces de l’ordre locales engourdies par le climat ambiant… Hilarant !

Hugo Benamozig et David Caviglioli, au scénario et à la caméra, filment une comédie irrévérencieuse dans l’esprit de Hara-kiri, de Groland et des Monty Python.

Catherine Deneuve, rare dans le registre de la comédie (Le Sauvage de Jean-Paul Rappeneau, 1975) s’y donne à cœur joie, au côté de Vincent Dedienne, brillant humoriste et comédien de théâtre qui débute au cinéma. Le duo marche à merveille, avec des seconds rôles, Alice Belaïdi et Jonathan Cohen, aux petits oignons. Un casting épicé !

Caricature revendiquée

Terrible jungle surfe sur un humour absurde, un nonsense très british, mais en gardant un esprit bien français dans la satire et l’interprétation. Le film qui se déroule en Guyane épingle la gestion laxiste des départements et territoires d’outre-mer par la métropole. Les forces de l’ordre en prennent pour leur grade, la caricature est revendiquée. Jonathan Cohen campe à ce titre un chef de brigade suffisant, d’une drôlerie irrésistible (il pourrait lui valoir un César du second rôle), entouré de sous-fifres bêtifiants, très réjouissants.

Jonathan Cohen dans \"Terrible jungle\" de Hugo Benamozig et David Caviglioli.
Jonathan Cohen dans "Terrible jungle" de Hugo Benamozig et David Caviglioli. (Copyright Apollo Films)

Les surprises s'enchaînent à un rythme soutenu, et les réparties fusent au fil d’une intrigue qui fustige tout à trac une administration éloignée, l’exploitation aurifère, l’occidentalisation des autochtones, la drogue, la corruption, l’agressivité commerciale chinoise… Rien n'échappe à la moulinette de cette comédie inventive, décapante, salvatrice en cette période morose. Une bouffée de gaz hilarant.

La fiche

Genre : Comédie 
Réalisateurs : Hugo Benamozig et David Caviglioli
Acteurs :  Vincent Dedienne, Catherine Deneuve, Alice Belaïdi, Jonathan Cohen

Pays : France
Durée : 1h31
Sortie : 29 juillet 2020
Distributeur :  Apollo Films

Synopsis : Eliott, jeune chercheur naïf, part étudier les Otopis, un peuple mystérieux d’Amazonie. C’est aussi l’occasion pour lui de s’éloigner de l’emprise de sa mère, la possessive Chantal de Bellabre. Mais celle-ci, inquiète pour lui, décide de partir à sa recherche en s’aventurant dans l’étrange forêt amazonienne.