"Sentimental" : crise de couple dans une comédie espagnole, coup de foudre de l'été

On a dégoté une perle. Elle fera le bonheur de tous ceux qui se retrouveront dans une crise de voisinage aux rebondissements divers inattendus et drôles.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Griselda Siciliani, Alberto San Juan, Belén Cuesta et Javier Cámara dans "Sentimental" de Cesc Gay (2021). (FILMFAX)

Fort de ses cinq Goya en 2016 pour Truman, Cesc Gay nous aura fait attendre cinq ans avant de nous concocter à nouveau une comédie enlevée avec Sentimental qui sort mercredi 11 août. Cela valait le coup d’attendre, tant elle sonne juste, avec son couple de quadras interloqués face à des voisins échangistes prosélytes.

Cuisine et dépendances

Réduits à une vie de couple qui ronronne, Julio et Ana s’évitent ou ne cessent de s’engueuler. Un soir, Ana annonce sans crier gare à son mari avoir invité à dîner leurs voisins du dessus. Forcé et contraint, Julio accueille ce couple plus jeune, dont il se plaint d’entendre les ébats à "faire trembler les murs". Quand ils leurs apprennent qu'ils sont échangistes, Anna et Julio se retrouvent face à eux-mêmes et à leur sexualité apathique...

Le huis clos du film, qui ne sort pas de l’appartement de Julio et Ana, rappelle Cuisine et dépendances de Philippe Muyl (1993), d’après la pièce d’Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri. Mais le sujet passe du bilan entre trentenaires, à l'amour et le sexe après 40 ans. Autre rapprochement entre les deux films : des dialogues aux petits oignons et des acteurs formidables. Un régal.

Passe d’armes

Comme dans Une histoire vraie, du spécialiste du huis clos Roman Polanski, Cesc Gay ne filme pas une pièce de théâtre. Le lieu, l’espace, l’appartement devient un protagoniste. Cadré au millimètre et dynamique, le film suit les personnages dans leurs déplacements, entraînant ruptures, élans et rebondissements. Les plans-séquence, le cadre et le montage découpent l’espace qui rythme des dialogues ciselés.

Javier Cámara et Griselda Siciliani dans "Sentimental" de Cesc Gay (2021). (WILD BUNCH DISTRIBUTION)

Avec quatre actrices et acteurs au diapason, quatre rôles synchrones dans des diatribes savoureuses, malentendus et autres révélations, Sentimental est assurément un des films de l’été, avec dans un autre genre, le polar iranien implacable, La Loi de Téhéran. Comme il y a un an, lors de la réouverture des cinémas après le premier confinement, les salles étaient pleines de films dont l’exposition s’en trouvait favorisée. À côté des blockbusters qui les concurrencent, sortent des pépites comme Sentimental qui ne peut que combler les spectateurs… munis de leur pass.

L'affiche de "Sentimental" de Cesc Gay (2021). (WILD BUNCH DISTRIBUTION)

La fiche

Genre : Comédie dramatique
Réalisateur : Cesc Gay
Acteurs :  Javier Cámara, Griselda Siciliani, Belén Cuesta, Alberto San Juan
Pays : Espagne
Durée : 2h27
Sortie : 11 août 2021
Distributeur : Wild Bunch Distribution

Synopsis : Après des années de vie commune, Julio et Ana traversent une crise dans leur couple. Jusqu’au soir où Ana décide d'inviter leurs voisins du dessus à dîner, sans prévenir Julio, qui ne les porte pas dans son cœur. Son grief : le bruit qu'ils font chaque soir lors de leurs ébats déchaînés. Au fil de ce dîner, la routine de Julio et Ana se heurte aux mœurs plus que libérées de leurs voisins : les langues se délient, les secrets se dévoilent et les masques tombent.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sorties de films

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.