"Samhain" : Halloween au cœur d’un film fantastique enfin respectueux du mythe

Prix du jury au Festival international du film fantastique de Gérardmer, "Samhain" révèle le talent de la réalisatrice irlandaise Kate Dolan dans son premier long métrage.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Carolyn Bracken (II) et Hazel Doupe dans "Samhain" de Kate Dolan (2022). (CAIT FAHAY)

L’Irlande où elle est née, riche en contes et légendes, est-elle à l’origine du talent avec lequel Kate Dolan aborde le fantastique dans Samhain ? Cela se pourrait bien, son premier film traitant des origines d’Halloween, fête celte dédiée aux esprits de la nuit. Le titre du film est le nom celte du 1er novembre, passage de l'été à l'hiver. Tout en suggestion, ponctué de morceaux de bravoure, Samhain qui sort mercredi 7 décembre, satisfera les plus exigeants amateurs du genre.

Changeling

La mère de Char, Angela, disparaît une semaine avant Halloween. De retour le lendemain sans explication, la revenante ne semble plus la même, elle est inquiétante, voire effrayante, comme si elle était une autre. La nuit d’Halloween, quand les esprits maléfiques hantent le monde des hommes, Char prend conscience qu’elle pourrait bien être la seule à pouvoir extraire sa mère de cette emprise, même au risque de la perdre.

Samhain vaut en partie pour sa mise en scène, attentive au cadre scolaire et familial de la classe moyenne où il se déroule. Kate Dolan prend son temps et introduit progressivement l’inquiétante étrangeté qui s’insinue dans la maison. Le film commence pourtant par une scène choc énigmatique qui sera expliquée à la fin. Construit en flash-back, l’histoire est une modernisation du mythe païen du "changeling", où des êtres surnaturels enlèvent des bébés pour les remplacer par l’un des leurs. Une mauvaise blague...

Ambigüité

La famille est composée de Char, de sa mère et de sa grand-mère, trois générations dont le pilier familial, Angela, est en dépression sous lithium. Sa fille ne se porte pas mieux dans ce cadre déstabilisé, livrée à elle-même et tête de turc de sa classe. Le changement comportemental que Char décèle chez sa mère est-il d’origine psychiatrique, ou le résultat d’événements surnaturels bien réels ?  Mais ne serait-ce pas aussi la vision névrotique que sa fille a de sa mère ? Réalisé du point de vue de Char, influencé par sa grand-mère détentrice des mythes anciens, Samhain peut être pris au premier degré ou comme une métaphore.

"La famille est la chose la plus terrifiante au monde" dit une de ses camarades à Char, ce qui ferait plutôt pencher la balance du côté de la deuxième interprétation. Mais le film emprunte les voies d’un fantastique dans les règles de l’art, avec une progression narrative bien rythmée, traversée de troubles ambiances inquiétantes. Samhain est une belle réussite, le rare fleuron d’un fantastique adulte servi par une jeune cinéaste à suivre.

L'affiche de "Samhain" de Kate Dolan (2022). (STAR INVEST FILMS FRANCE)

La fiche

Genre : Fantastique
Réalisateur : Kate Dolan 
Acteurs : Hazel Doupe, Carolyn Bracken (II), Ingrid Craigie
Pays : Irlande
Durée : 1h33
Sortie : 7 décembre 2022
Distributeur : Star Invest Films France

Interdit aux moins de 12 ans

Synopsis : C'est la semaine précédant Halloween et Angela, la mère de Char, a inexplicablement disparu. Tout ce qui reste, c'est sa voiture abandonnée. Lorsqu'elle revient chez elle sans explication le soir suivant, Char et sa grand-mère comprennent que quelque chose ne va pas. Elle a beau avoir la même apparence et la même voix, le comportement d'Angela est de plus en plus effrayant, comme si elle avait été remplacée par une force malveillante. Lorsqu'arrive Halloween, une nuit imprégnée de mythes et de légendes anciennes, Char réalise qu'elle est la seule à pouvoir la sauver, même si elle risque de la perdre à jamais.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sorties de films

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.