Quand le théâtre offre à des détenus un parfum de liberté : "Un triomphe", une comédie optimiste d’Emmanuel Courcol

Quand un acteur sur la touche monte une pièce de théâtre mythique avec cinq détenus en fin de peine, c’est le début d’une aventure humaine ébouriffante… Et l’adaptation d’une incroyable histoire vraie. Avec Kad Merad, impeccable.  Au cinéma le 1er septembre

Article rédigé par
Marie Berrurier - franceinfo Culture
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Lamine Cissokho, David Ayala, Kad Merad, Pierre Lottin, Saïd Benchnafa dans "Un Triomphe" d’Emmanuel Courcol (CAROLE BETHUEL)

Il n’est pas remonté sur scène depuis trois ans, et en attendant ces rôles qu’on ne lui propose plus, il enchaîne les petits jobs alimentaires. Etienne (Kad Merad) est clairement un comédien qui galère.

Beckett en écho à la vie carcérale

Alors, quand on lui propose d’animer un atelier théatre en prison, Etienne se met en tête, autant pour les détenus que pour lui, de leur faire jouer En attendant Godot, la pièce culte de Samuel Beckett sur une vraie scène, car cette pièce sur l’absurdité de l’attente reflète parfaitement la réalité de la prison.

Cinéma : "Un Triomphe", le théâtre derrière les barreaux
FRANCE 3

Tenace, ambitieux, le comédien se bat contre l’Administration pénitentiaire et finit par forcer le respect des cinq détenus Moussa, Alex, Kamel, Jordan et Patrick. C’est le début d’une aventure humaine forte et pleine de rebondissements...

Produit par Dany Boon

Avec Un triomphe, son deuxième long métrage déjà récompensé par le prix du public 2020 du Festival d’Angoulême, Emmanuel Courcol réussit un beau film, bien écrit, qui a convaincu Dany Boon à le suivre financièrement en tant que producteur.

Car Un triomphe est une histoire d'autant plus forte qu'elle est inspirée d'une aventure réelle, celle du comédien-réalisateur suédois Jan Jönson. En 1986, il y a juste 35 ans, Jan Jönson monte la pièce de Beckett avec les détenus de la prison de haute sécurité de Kumla en Suède, et le jour de la première publique à Göteborg, cinq des six détenus-acteurs s’évadent… On n'en dira pas plus. La suite dans le film d’Emmanuel Courcol.

Tournage dans la prison de Meaux

Pour la petite histoire, c’est la première fois qu’une équipe de film a été autorisée à tourner au Centre pénitentiaire de Meaux, en Seine et Marne. Concrètement, un casse-tête car il a fallu tourner en seulement huit jours, entourés de 900 détenus longue peine qui ne se sont pas privés de donner leur avis sur le tournage et d’acclamer Kad Mérad. Le résultat est un film ambitieux et plein d’émotion qui tourne souvent le dos aux les clichés habituels sur la prison. Au cinéma le mercredi 1er septembre.

Affiche du film "Un Triomphe" d’Emmanuel Courcol (MEMENTO FILMS)

La fiche 

Genre : Comédie
Réalisateur : Emmanuel Courcol
Acteurs : Kad Merad, David Ayala, Lamine Cissokho, Sofian Khammes, Pierre Lottin, Wabinlé Nabié, Alexandre Medvedev, Saïd Benchnafa
Pierre Lottin, Marina Hands
Pays : France
Durée : 1h46 
Sortie : 1er septembre 2021 
Distributeur : Memento Distribution


Synopsis : Un acteur en galère accepte pour boucler ses fins de mois d’animer un atelier théâtre en prison. Surpris par les talents de comédien des détenus, il se met en tête de monter avec eux une pièce sur la scène d’un vrai théâtre. Commence alors une formidable aventure humaine. Inspiré d’une histoire vraie.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sorties de films

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.