"Nous, les chiens", une belle aventure d'animation à partir de 6 ans

Un film d’animation sud-coréen participe à la réouverture des salles de cinéma en confirmant la diversité et la qualité d’un cinéma qui ne cesse de surprendre.

\"Nous, les chiens\" de Oh Sung-yoon et Lee Choon-Baek.
"Nous, les chiens" de Oh Sung-yoon et Lee Choon-Baek. (Copyright The Jokers Films)

Si de nombreux films sud-coréens parviennent jusqu’à nous, signe d’une production foisonnante, les films d’animation du Pays du matin calme sont plus rares. On se rappelle toutefois le merveilleux Wonderfull Days (Kim Moon-Saeng, 2004) aux techniques innovantes sur un scénario inventif de science-fiction. Nous, les chiens, sélectionné au récent Festival d’Annecy, du jeune binôme de réalisateurs Oh Sung-yoon et Lee Choon-Baek, reste dans une tradition classique, mais recèle une belle facture et ne va pas toujours dans le sens du poil…

Quête d’indépendance

Bongji vient d’être abandonné par son maître dans la forêt après des années de bonheur. Il rencontre une meute de chiens errants de tous poils, comme lui, laissés pour compte. Entre quête de nourriture et attaques de féroces chasseurs de chiens, ils décident de partir en quête d’un territoire abandonné par les hommes, pour retrouver une vie paisible. Commence alors un long voyage, tissé d’entraide et d’amitié qui les mènera peut-être jusqu’au paradis perdu…

Les chiens sont des personnages majeurs du cinéma d’animation : La Belle et le Clochard, Les 101 Dalmatiens, Rox et Rouky, Comme des bêtes 1 et 2… Si Nous, les chiens perdure dans cette tradition, c’est aussi un récit animalier qui rappelle le film Disney L’Incroyable randonnée (Fletcher Markle, 1963) ou L’Incroyable aventure de Bella (Charles Martin Smith, 2019). Mais si ces films retraçaient des odyssées où les animaux parcourent des kilomètres pour retrouver leurs maîtres, Nous, les chiens est un hymne à l’indépendance et dénonce la cruauté des hommes. Ça change tout.

Beau récit initiatique et réussite artistique

Oh Sung-yoon et Lee Choon-Baek ponctuent leur récit d’idées peu communes et d’épisodes originaux. Ils pointent l’inconstance des maîtres qui abandonnent leurs animaux, la cruauté dont certains font preuve, la haine dont les animaux peuvent être les victimes… Les créateurs relancent avec rythme une histoire dynamique, habitée de personnages attachants qui ont tous leur singularité, avec leurs faiblesses et grandeurs, une belle histoire d’amour à la clé. Rien n’est édulcoré ni mièvre. Aussi, des scènes, comme dans Bambi des studios Disney, pourront troubler les plus sensibles.

\"Nous les chiens\" de Oh Sung-yoon et Lee Choon-Baek.
"Nous les chiens" de Oh Sung-yoon et Lee Choon-Baek. (Copyright The Jokers Films)
Cette exigence du scénario se retrouve sur le plan artistique, dans le soin apporté aux décors changeants et bucoliques, même si les personnages pâtissent parfois d’un trait un peu raide, alors que l’animation est des plus fluides. C'est la preuve d’une rare alliance réussie entre techniques numériques et traditionnelles. Beaucoup de qualités se retrouvent dans Nous, les chiens, avec une conclusion inattendue sur la nature du paradis perdu recherché, aux échos écologiques, mais aussi politiques. Premier film d’animation projeté dans le cadre de cette réouverture des salles de cinéma, il permet aux enfants d’y revenir avec leurs parents qui n’y perdront pas au change.
L\'affiche de \"Nous les chiens\" de Oh Sung-yoon, Lee Choon-Baek.
L'affiche de "Nous les chiens" de Oh Sung-yoon, Lee Choon-Baek. (Les Bookmakers / The Jokers)

La fiche

Genre : Animation / Jeunesse
Réalisateurs : Oh Sung-yoon et Lee Choon-Baek
Pays : Corée du Sud
Durée : 1h42
Sortie : 22 juin 2020
Distributeur : Les Bookmakers / The Jokers

A partir de 6 ans

Synopsis : Le chien est le meilleur ami de l’homme. Affectueux, fidèle… mais lorsqu’il vieillit ou se comporte mal, il est parfois abandonné comme un mouchoir souillé. Et lorsqu’il se retrouve seul face à la nature, l’instinct animal et l’esprit de meute reprennent le dessus. Solidaire, déterminée, notre petite bande de chiens errants va peu à peu réapprendre à se débrouiller seule. Et découvrir la liberté, au cours d’un extraordinaire voyage.