"Les Particules", conte de science-fiction troublant sur un adolescent en quête d'identité

Après deux moyens-métrages, Blaise Harrison signe un premier long présenté à Cannes, une fascinante histoire sur fond de science-fiction.

Les Particules, film de Blaise Harrison
Les Particules, film de Blaise Harrison (Copyright Bande à part Films)

Projeté à la Quinzaine des réalisateurs en mai à Cannes, Les Particules de Blaise Harrison a reçu bonne presse. Situé à la frontière franco-suisse, là où à cent mètres de profondeur l’accélérateur à particules le plus puissant du monde sonde les mystères de la matière, un adolescent perçoit d’étranges phénomènes. Mais est-ce la nature qui change ou lui-même ?

Hallucinations

P. A. et sa bande vivent leur dernière année de lycée et s’éclatent à jouer de la musique dans leur groupe rock. P. A. erre souvent dans la campagne, alors que sous ses pieds le LHC, l’accélérateur à particules franco-suisse, recréé les conditions du big band pour détecter des matières nouvelles. L’environnement semble changer autour de lui, jusqu’à un soir, où lors d’une prise de champignons hallucinogènes, l’un de ses amis disparaît…

Les Films du Losange

Sur un scénario original qu’il a coécrit, Blaise Harrison filme une singulière histoire ponctuée de signes intrigants, où s’entremêlent psychologie, science et fantastique. Dans le Pays de Gex, où sous le sol des savants s’adonnent à reconstituer l’origine de la matière, la surface terrestre semble ondoyer imperceptiblement. Des bans d’étourneaux dessinent des figures fascinantes dans le ciel, puis P. A., adolescent sans histoire, voit disparaître son meilleur ami au terme d’une nuit hallucinée…

Sobriété et fulgurance

Cette tranquille campagne boisée, où se jouent des mystères indicibles, rappelle Twin Peaks de David Lynch. La perception du quotidien est biaisée par une inquiétante étrangeté ambiante. P. A. voit-il ce qu’il perçoit ? Est-ce le fruit de son imagination ? Deviendrait-il schizophrène ? Est-ce simplement le fruit de fantasmes, traduction du changement qui s’effectue en lui-même, à l’âge où le corps et l’esprit est en pleine mutation ?

Les Particules, parabole de science-fiction, premier long métrage de Balise Harrison, sur l\'adolescence en quête d\'identité
Les Particules, parabole de science-fiction, premier long métrage de Balise Harrison, sur l'adolescence en quête d'identité (Bande à part Films)

Dans une mise en scène où alternent sobriété et fulgurance, Blaise Harrison trouble le spectateur en jouant à la fois de la fiction et d’une approche psychologique réaliste de l’adolescence. Il en émane une poésie à la croisée des chemins, entre rêve et réalité.

L\'affiche du film de Blaise Harrison, Les Particules
L'affiche du film de Blaise Harrison, Les Particules (Les Films du Losange)

La fiche

Genre : Drame / Science-fiction
Réalisateur : Blaise Harrison
Acteurs : Thomas Daloz, Néa Lüders, Salvatore Ferro, Leo Couilfort

Pays : France / Suisse
Durée : 1h38
Sortie : 5 juin 2019
Distributeur : les Films du Losange

Synopsis
 : Pays de Gex, frontière franco-suisse. P.A. et sa bande vivent leur dernière année au lycée. A 100 mètres sous leurs pieds, le LHC, l’accélérateur de particules le plus puissant du monde, provoque des collisions de protons pour recréer les conditions d’énergie du big bang, et détecter des particules inconnues à ce jour. Tandis que l’hiver s’installe et que P.A. voit le monde changer autour de lui, il commence à observer des phénomènes étranges, des modifications dans l’environnement, de façon imperceptible d’abord, puis c’est tout son monde qui semble basculer…