"Eiffel" : avec Romain Duris, la romance vole la vedette à la célèbre tour

Martin Bourbellon préfère filmer une romance vécue par le grand ingénieur, alors qu'on aimerait en savoir davantage sur lui et sur le monument qu'il a créé.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Romain Duris dans "Eiffel" de Martin Bourbellon (2021). (VVZ Production - Pathé Films)

Magnifique sujet que la construction de la Tour Eiffel, dont la réalisation en 1887-89 est peu connue, et son maître d’œuvre encore moins. Martin Bourbellon l’aborde par le petit trou de la lorgnette en privilégiant l’histoire d’un amour de Gustave Eiffel, au détriment de l’aventure technologique et humaine de l’époque. Une tour Eiffel bancale, en salles mercredi 13 octobre.

Mélodrame

En 1886, auréolé de l'édification de la Statue de Liberté, Eiffel se voit proposer celle du bâtiment phare de l’exposition universelle de 1889. Désintéressé, il propose le projet d’un collaborateur qui a la préférence du gouvernement. Ses retrouvailles avec un amour de jeunesse vont tout bouleverser et aboutir à la construction du bâtiment le plus célèbre du monde, qui porte désormais son nom.

Martin Bourbellon (Papa et maman 1&2) préfère la petite à la grande histoire. Cela aurait été pertinent si le public connaissait celle, passionnante, de la construction de la tour Eiffel et de l’homme derrière. Car si les faits sont connus, leur diffusion est limitée à un public restreint. Le film aurait été une formidable occasion de remettre les pendules à l’heure. 

Eiffel

Un peu court pour une grande tour  

Le rôle d'un Gustave Eiffel mondain va bien à Duris et à l'élégance de son charme. Il porte bien le costume, et le film soigne une reconstitution spectaculaire avec une photo superbe de Matias Boucard (L'Odyssée). 

A l'actif également de Eiffel : l’évocation des affres de l'entreprise, le désintérêt premier d’Eiffel pour le projet puis le défi de construire une tour de 7 300 tonnes en bord de Seine, le phénomène médiatique, le traitement des ouvriers, les grèves… Mais la frustration est grande de voir le film se détourner de la construction de la tour une fois le premier étage achevé. La romance grignote le récit jusqu’à cet arrêt brutal, pour enchaîner directement sur le triomphe de l’inauguration en 1889. La scénariste Caroline Bongrand a mis trente ans à voir son script adapté, mais ce qui offrait matière à un roman est devenu un film réducteur. 

L'affiche de "Eiffel" de Martin Bourbellon (2021). (PATHE)

La fiche

Genre : Romance historique
Réalisateurs : Martin Bourbellon
Acteurs : Romain Duris, Emma Mackey, Pierre Deladonchamps, Alexandre Steiger
Pays : France
Durée : 1h49
Sortie : 13 octobre 2021
Distributeur : Pathé

Synopsis : Venant tout juste de terminer sa collaboration sur la Statue de la Liberté, Gustave Eiffel est au sommet de sa carrière. Le gouvernement français veut qu’il crée quelque chose de spectaculaire pour l’Exposition universelle de 1889 à Paris, mais Eiffel ne s’intéresse qu’au projet de métropolitain. Tout bascule lorsqu'il recroise son amour de jeunesse. Leur relation interdite l’inspire à changer l’horizon de Paris pour toujours.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sorties de films

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.