Conte pour adultes, "Ogre" joue la carte d'un cinéma fantastique français

Le fantastique n’est pas la tasse de thé du cinéma français, mais beaucoup de jeunes cinéastes s’y frottent. Arnaud Malherbe, réalisateur TV, sort son premier long métrage en se réclamant du genre.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 2 min.
"Ogre" d' Arnaud Malherbe (2022). (THE JOKERS / LES BOOKMAKERS)

Venu de la télévision, Arnaud Malherbe, sort son premier long métrage, Ogre, un film fantastique sur les écrans mercredi 20 avril. Le genre n’est pas prisé du cinéma français, mais nombre de jeunes réalisateurs s’y essayent. Arnaud Malherbe emprunte pour sa part les chemins du merveilleux pour l’emmener vers le suspense et l’horreur.

Conte horrifique

Mère célibataire avec son fils Jules de 8 ans, Chloé prend un poste d’institutrice dans un village du Morvan. Bien accueillie, elle se lie avec Mathieu, médecin rassurant aux pratiques non conventionnelles. Mais les habitants sont inquiétés par la disparition d’un enfant, et le bétail est attaqué. Jules se sent visité la nuit, au désarroi de sa mère qu’il ne parvient pas à convaincre d’un danger imminent.

Arnaud Malherbe suit les codes du fantastique à la lettre : emménagement dans un lieu nouveau, isolation, forêt profonde, légende locale… La famille décomposée et les troubles (pré)adolescents de Jules dans le film font partie du genre depuis L’Exorciste (William Friedkin, 1973). Mais le réalisateur prend le parti d'un merveilleux fantastique, branche très française depuis Méliès.

Fantastique rural

L'approche d'Arnaud Malherbe manque de séduction et d'atmosphère. Il s’en tient à la mise en images réaliste d’un village rural, auquel s’ajoute le mystère d’une forêt interdite. Le fantastique nécessite ce réalisme pour être crédible, mais il manque ici de personnalité. On sent le vent venir, et Halloween de John Carpenter rôde dans les ombres nocturnes des visites de l’ogre. Le final emprunte, lui, à l’horreur et au gore que privilégie le fantastique français depuis les années 80.

Ogre tente d’allier merveilleux et tueur en série dans une trame fantastique où l’on sent l’influence du romancier Claude Seignolle, dans l’enracinement rural du genre. L’ambiance et l’atmosphère si prégnantes de cette veine envoûtante n’y sont toutefois qu’effleurées.

L'affiche d'"Ogre" d' Arnaud Malherbe (2022). (THE JOKERS / LES BOOKMAKERS)

La fiche

Genre : Drame
Réalisateur : Arnaud Malherbe
Acteurs : Ana Girardot, Giovanni Pucci, Samuel Jouy
Pays : France / Belgique 
Durée : 1h43
Sortie : 20 avril 2022
Distributeur : The Jokers / Les Bookmakers

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Synopsis Fuyant un passé douloureux, Chloé démarre une nouvelle vie d'institutrice dans le Morvan avec son fils Jules, 8 ans. Accueillie chaleureusement par les habitants du village, elle tombe sous le charme de Mathieu, un médecin charismatique et mystérieux. Mais de terribles événements perturbent la tranquillité des villageois : un enfant a disparu et une bête sauvage s’attaque au bétail. Jules est en alerte, il le sent, quelque chose rôde la nuit autour de la maison...

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sorties de films

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.