"Ambulance" : une poursuite infernale, signée Michael Bay, au goût de film catastrophe

"Armageddon", "Transformers", "Pearl-Harbor" : Bay ne fait pas dans la dentelle. Il renoue dans son dernier film avec le thriller de ses débuts, en privilégiant une action constante.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 3 min.
Jake Gyllenhaal, Yahya Abdul-Mateen II, Eiza Gonzalez, à l'affiche de "Ambulance" de Michael Bay (2022). (UNIVERSAL STUDIOS All Rights Reserved)

Jolie prise de guerre de Michael Bay que celle de Jake Gyllenhaal dans le premier rôle d'Ambulance, sur les écrans mercredi 23 mars. L’acteur passe des films indépendants aux blockbusters, ici sous la houlette d’un ponte du film d’action, qui a réalisé Armageddon, Transformers ou Pearl Harbor : du lourd. Thriller d’action avec ses deux heures de poursuite infernale dans Los Angeles, Ambulance déménage.

Cinéaste de la démesure

Will Sharp, vétéran de l’Afghanistan fait appel à son frère, braqueur invétéré, pour lui demander de l’argent afin de sauver sa femme du cancer. Pour seule réponse, il l’embarque dans le casse d’une banque, avec 32 millions de dollars à la clé. L’affaire tourne mal et ils sont réduits à prendre en otage une ambulance avec une infirmière aguerrie qui vient de prendre en charge un policier grièvement blessé. Avec toute la police de Los Angeles aux trousses aux quatre coins de la ville, s’engage une tentative de fuite qui bloque tout L. A.

Qu’il s’agisse de science-fiction, de guerre ou de thriller, Michael Bay est comme Roland Emmerich un cinéaste de la démesure pour lequel le mot blockbuster semble avoir été inventé. Gros budget, stars, effets-spéciaux sont au menu, avec souvent de la pyrotechnie plein les mirettes et un scénario simpliste. Ce qui vaut à ces films le doux qualificatif de "bourrins". C’est moins le cas avec Ambulance, où le personnage de Danny Sharp (Jake Gyllenhaal) est ambigu, et les rebondissements de l’action nombreux, même un peu trop sur 2h16.

Frères ennemis

C’est dans les vieux pots que l’on fait les bonnes soupes, et Ambulance chronique un braquage raté comme on en a vu cent. Mais Michael Bay lui donne un prolongement catastrophe dans l’enchaînement des situations qui enraye le "coup facile" escompté. Un classique que Bay enrichit en élargissant son sujet à un Los Angeles hors des sentiers battus, avec des zones interlopes dans ce qui s'avère, en creux, un road movie. Un road movie mené à un train d’enfer, alors que le genre est plutôt contemplatif. Michael Bay détourne les codes. Film de poursuite automobile, Ambulance enchaîne cascades, mitraillades, mais ménage aussi de bonnes scènes de dialogues entre ces deux frères, dont l’un noir, a été adopté.

"Ambulance" de Michael Bay (2022). (UNIVERSAL STUDIOS All Rights Reserved)

Jake Gyllenhaal (Zodiac, Spider-Man : Far from Home) et Yahya Abdul-Mateen II (Aquaman, Candyman) épaississent le scénario avec leurs rapports fraternaux-conflictuels, tout en privilégiant l’action. A noter que le film ne lésine pas sur l'hémoglobine, raison pour laquelle il est interdit au moins de 12 ans. Avec son lot d’invraisemblances et d’incohérences, et au final un développement un peu complaisant, Ambulance aurait gagné a être raccourci. Mais précédé d’un braquage atypique, et enquillant sur un festival de tôles froissées, jusqu’à une fuite en avant éperdue, Ambulance reste une bonne surprise.

L'affiche d'"Ambulance" de Michael Bay (2022). (UNIVERSAL PICTURES INTERNATIONAL FRANCE)

La fiche

Genre : Thriller d'action
Réalisateur : Michael Bay
Acteurs : Jake Gyllenhaal , Yahya Abdul-Mateen II , Eiza Gonzalez
Durée : 2h16
Pays : Etats-Unis
Sortie : 23 mars 2022

Distributeur : Universal Pictures Internatiuonal France

Interdit aux moins de 12 ans

Synopsis : Will Sharp, un vétéran décoré fait appel à la seule personne indigne de confiance, son frère adoptif Danny pour trouver l’argent afin de couvrir les frais médicaux de sa femme. Ce dernier, un charismatique criminel au long cours, au lieu de lui donner de l’argent, lui propose un coup : le plus grand braquage de banque de l’histoire de Los Angeles : 32 millions de dollars. Will, prêt à tout pour sauver sa femme, accepte. Mais quand leur affaire prend un tour spectaculairement désastreux, les deux frères n’ont pas d’autre choix que de détourner une ambulance avec à son bord un vieux flic mortellement blessé et l’ambulancière Cam Thompson. Pendant la course poursuite infernale qui s’ensuit, Will et Danny vont devoir échapper aux forces de l’ordre surmotivées postées aux 4 coins de la ville, tenter de garder leurs otages en vie et éviter de s’entre tuer tout en exécutant l’évasion la plus spectaculaire que la ville de Los Angeles n’ait jamais vue.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sorties de films

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.