Sommet d'Hollywood sur le climat : l'actrice Jane Fonda veut intensifier son militantisme contre le réchauffement climatique

Jane Fonda veut combattre la crise climatique, "la plus grande crise que l'humanité ait jamais eu à affronter", en s'investissant davantage, alors que se tient le Sommet d'Hollywood sur le climat à Los Angeles jusqu'à ce samedi 24 juin.
Article rédigé par franceinfo Culture avec AFP
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 3 min
L'actrice et activiste américaine Jane Fonda prend la parole au Sommet d'Hollywood sur le climat à l'Academy of Motion Picture Arts and Sciences à Beverly Hills en Californie, le 22 juin 2023 (ROBYN BECK / AFP)

Elle a 85 ans, une filmographie longue comme le bras et vient de vaincre un cancer, mais Jane Fonda ne compte pas ralentir une seule seconde dans son militantisme contre le réchauffement climatique, "la plus grande crise que l'humanité ait jamais eu à affronter". "Mon cancer est en rémission. J'ai plein d'énergie. Je suis prête à en découdre encore plus", a-t-elle confié à l'AFP jeudi 22 juin, en marge du Sommet d'Hollywood sur le climat qui se tient à Los Angeles jusqu'à ce samedi 24 juin.

"Je fais partie de la communauté d'Hollywood, je ne pense pas que cette communauté en a fait assez pour combattre cette crise (climatique, ndlr). Donc je suis ici pour encourager à aller en ce sens", a expliqué l'actrice doublement oscarisée.

"Chacun doit se mobiliser" 

Le sommet rassemble cinéastes, scientifiques et militants dans une tentative de faire changer la culture de l'industrie du cinéma et de sensibiliser davantage les téléspectateurs sur les enjeux climatiques. Les réalisateurs d'Everything Everywhere All At Once y ont notamment participé, ainsi que Daniel Kwan et Daniel Scheinert, mais aussi la star de la sitcom Abbott Elementary, Quinta Brunson.

Jane Fonda a animé un panel sur le thème "Hollywood s'attaque à l'industrie des hydrocarbures", appelant le secteur des divertissements à cesser tout investissement dans les énergies fossiles et à réduire son empreinte carbone. L'actrice a notamment évoqué une loi californienne interdisant le forage de nouveaux puits de pétrole à moins d'un kilomètre d'habitations, écoles ou parcs. La loi, promulguée l'année dernière par le gouverneur de Californie Gavin Newsom, est contestée par le secteur des hydrocarbures, qui est parvenu, au moyen d'une pétition, à suspendre la mesure et la soumettre à un référendum en 2024.

Ces tentatives d'entraver la loi "doivent être bloquées. Chacun doit se mobiliser" pour éviter qu'un précédent soit établi dans cet Etat très démocrate, a lancé jeudi Jane Fonda. L'actrice a poursuivi : "Les gens tombent malades de cancer, de maladies cardiovasculaires, pulmonaires, font de l'asthme, des gamins ratent l'école, des enfants naissent avec des malformations car ils vivent près d'installations d'énergies fossiles."

Plus de cinéma pour au moins un an et demi

Jane Fonda, star dès les années 1960 avec des rôles comme Barbarella, a accédé au rang d'icône du cinéma avec ses Oscars de la meilleure actrice pour Klute (1971) et Retour (1978). C'est à cette époque qu'elle a commencé à militer, devenant notamment la première célébrité hollywoodienne à se rendre à Hanoï pour protester contre la guerre au Vietnam.

L'écologie est depuis longtemps l'une de ses priorités. Rien que récemment, elle a pris la parole devant les Nations unies pour défendre la biodiversité marine, a contesté l'installation d'un oléoduc dans le Minnesota et a été arrêtée à plusieurs reprises devant le Capitole, à Washington, alors qu'elle manifestait pour attirer l'attention sur la crise climatique.

Si elle n'agissait pas ainsi, elle serait "si déprimée" qu'elle en perdrait le sommeil. Mais ce n'est pas le cas, "car je fais mon maximum... Il faut que nous fassions tous notre maximum, avant qu'il ne soit trop tard."

Jane Fonda a récemment été à l'affiche de nombreux projets, comme le film Tom Brady à tout prix (2022) ou la série Netflix Grace et Frankie (2015-2022). Mais en septembre, elle a révélé être atteinte d'un cancer du système lymphatique et avoir entamé une chimiothérapie. Puis, trois mois plus tard, celle qui avait déjà dû se battre auparavant contre des cancers du sein et de la peau, a annoncé être en rémission.

Alors qu'une grève des scénaristes secoue actuellement Hollywood, elle a l'intention de se consacrer pleinement au militantisme, surtout à l'approche de la prochaine présidentielle américaine, en novembre 2024. "Je ne vais même pas essayer de travailler (dans le cinéma, ndlr) au cours de la prochaine année et demie", a-t-elle confié. "La prochaine élection est vraiment cruciale." "Quand vous êtes célèbre et disposez d'un mégaphone, les gens écoutent, ils font attention à ce que vous dites. Donc faites en bon usage !", a ajouté la superstar.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.