Oscars : quatre films français en lice, une première

Il n’y a pas un, mais quatre films français nommés pour un oscar dimanche. Outre "Les Misérables" de Ladj Li, trois autres réalisateurs sont en lice pour une statuette dorée. 

\"J\'ai perdu mon corps\" et \"Les Misérables\" en lice pour les Oscars
"J'ai perdu mon corps" et "Les Misérables" en lice pour les Oscars (DR)

Les Misérables, de Ladj Ly, représentera la France dans la catégorie du meilleur film international (ex-meilleur film étranger). Le film ne fait hélas pas partie des favoris, les paris et autres prédictions donnant Parasite, le film du réalisateur sud-coréen Bong Joon-ho (palme d’or au dernier festival de Cannes) largement en tête.

France 3

Les Misérables 

La course serait plus ouverte si ce dernier obtenait l’oscar du meilleur film, catégorie dans laquelle il concourt également, mais cela semble peu probable,  1917 étant le plus plébiscité. Mais la présence d’un film français dans les cinq films étrangers retenus, sur 93 longs métrages proposés à l’Académie des Oscars, est déjà une source de satisfaction, la France faisant ainsi partie des pays les plus représentés dans cette catégorie (où le dernier à avoir triomphé est Indochine, de Régis Warnier… en 1993).

Et un, et deux, et trois… et quatre nommés 

Mais il y a une autre raison de se réjouir et d’attendre les résultats avec impatience, car pour la première fois dans l’histoire des Oscars, trois autres films français figurent parmi les nommés, dans les catégories suivantes :
Meilleur long métrage d’animation : J’ai perdu mon corps de Jérémy Clampin
Meilleur court métrage d’animation : Mémorable de Bruno Collet
Meilleur court métrage (prises de vue réelles) : Nefta football club de Yves Piat. Du jamais vu !

S’il est souvent arrivé qu’un film français ait plusieurs nominations (exemple : 5 nominations pour Le fabuleux destin d’Amélie Poulain en 2002), c’est la première fois que quatre films, et donc quatre réalisateurs, seront présents. Une superbe exposition pour le cinéma français.

"J'ai perdu mon corps" 

Le film d’animation, J’ai perdu mon corps, (I lost my body) qui fera face à Toy Story 4  ou How I Trained My Dragon : Hidden World, produit et fabriqué par le studio parisien Xilam de Marc du Pontavice a été acheté par NETFLIX, dès sa présentation à Cannes en mai 2019. Un achat très important, qui fait suite à celui de l’ensemble des films du Japonais Myazaki des studios Ghibli par la plate-forme, et témoigne de l’intérêt des Américains pour le long métrage d’animation destiné à un public plus adulte. Un domaine où les Français ne manquent pas de talents.

"Mémorable" 

Autre preuve, la présence aux Oscars du court métrage d’animation Mémorable, de Bruno Collet, produit par Vivement lundi!, couvert de prix dans les festivals du monde entier, notamment au Festival d’Annecy, variation poétique sur les conséquences d’Alzheimer chez un peintre. Un film d’"animation en volume", réalisé avec des marionnettes.

"Nefta Football Club" 

Enfin, la jeune société de production Les valseurs sera présente sur le tapis rouge avec Nefta Football Club, un savoureux court métrage de Yves Piat, que son réalisateur résume ainsi : "Dans le sud tunisien, à la frontière de l’Algérie, deux frères fans de football tombent sur un âne perdu au milieu du désert. Bizarrement, l’animal porte un casque audio sur ses oreille… " Il a été retenu sur plus de 190 films, dans les dix, puis les cinq derniers…

Il est difficile de prédire aujourd’hui si ces trois œuvres ont des chances d’être sacrées dimanche, les paris étant beaucoup moins fiables dans ces catégories. Une chose est sûre, et même si leurs auteurs se prennent aujourd’hui évidemment au jeu, leur sélection aux Oscars est déjà une belle victoire.