Les réalisateurs Jacques Audiard et Michel Gondry rejoignent la commission de sélection du film français aux Oscars

Le ministère avait annoncé mercredi la réorganisation de la commission chargée de sélectionner le candidat français aux Oscars afin d'augmenter ses chances de repartir avec le trophée du meilleur film étranger.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les statuettes des Oscars, exposées dans les coulisses de la 92e édition de la cérémonie, en 2020. Depuis 1993, la France n'a pas remporté le trophée du meilleur film étranger.  (HANDOUT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

Le Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC) a dévoilé vendredi 29 juillet les membres de sa commission chargée de sélectionner le candidat français aux Oscars, dont les réalisateurs Jacques Audiard et Michel Gondry, trois jours après l'annonce de sa réorganisation.

Cette dernière a été entérinée par un arrêté paru au Journal officiel mercredi et signé de la ministre de la Culture, Rima Abdul Malak.

Deux principaux changements

Elle s'articule en deux points : le rétrécissement de cette commission, qui passe de neuf à sept membres, avec la suppression de ses trois membres permanents, à savoir le délégué général du Festival de Cannes (Thierry Frémaux), le président d'Unifrance (Serge Toubiana) et la présidente de l'Académie des César (Véronique Cayla).

L'autre nouveauté consiste en la mise en place, en amont de l'intervention de la commission, d'une obligation, pour les films souhaitant représenter la France aux Oscars, de déposer formellement leur candidature, ce qui n'était pas le cas auparavant.

En septembre une présélection de 3 à 5 films

Désormais, la commission est composée de deux exportateurs (Hengameh Panahi et Grégoire Melin), deux producteurs (Philippe Rousselet et Didar Domehri), ainsi que deux réalisateurs, les Français Jacques Audiard (Palme d'or à Cannes en 2015) et Michel Gondry (Oscar du meilleur scénario en 2005 pour Du soleil plein la tête). Enfin, "une personnalité qualifiée", en la personne d'Ariane Toscan du Plantier, complète la liste.

"Ces sept professionnels se réuniront deux fois, en présence du président du CNC et du président d'Unifrance, tous deux dotés de la qualité d'observateurs sans voix délibérative", selon le communiqué. Le 15 septembre, ils établiront une présélection de trois à cinq films, puis, le 22 septembre, ils auditionneront les producteurs et exportateurs des films présélectionnés, avant de procéder au choix final.

Le dernier film français à avoir remporté l'Oscar du meilleur film international était Indochine de Régis Wargnier, en 1993. Titane de Julia Ducournau, représentant tricolore en 2022, n'avait pas été présélectionné par l'Academy of Motion Pictures Arts and Sciences.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Oscars 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.