"Mon Garçon" avec Guillaume Canet : "ça a commencé comme un jeu de rôles"

Guillaume Canet est l'invité du journal de 20 heures pour présenter "Mon Garçon", un film dont il n'a pas pu lire le scénario.  

"J'ai dit oui immédiatement, d'abord parce que je connais Christian Carion depuis très longtemps, il m'en avait parlé en 2003", confie Guillaume Canet sur le plateau de France 2. "Il m'avait juste dit : 'Je voudrais raconter l'histoire d'un homme qui recherche son fils qui a disparu, et qui devient père lui-même dans cette quête. Un père qui n'a pas beaucoup été là, qui a un peu lui-même disparu'. Au fil du temps, je lui ai demandé où on en était, et puis il a fini par me proposer ce film l'été dernier (...)."

"S'oublier soi-même, et n'être que le personnage"

"Il [Christian Carion, ndlr] m'a dit, 'comme c'est l'histoire d'un homme qui va découvrir, qui ne connait rien, je veux que tu ne saches rien, et que tu n'aies pas de scénario'", raconte l'acteur. "Il m'a donné rendez-vous, tel jour telle heure, il m'avait fait ma valise avant, il m'avait dit tu prends ça, ça, et ça." Et de poursuivre : "J'arrive Gare de Lyon. Ils m'ont donné un portable, des clés de voiture, et ils m'ont dit 'il y a une voiture de location qui t'attend au fond', à l'arrivée. Là, pendant six jours, ça a commencé comme un jeu de rôles. On vit en tant qu'acteur la chose la plus merveilleuse qui soit. Parce que quand on est dans un film traditionnel, on attend quelquefois un accident, une petite chose qui permet de sortir du côté mécanique. Avec "Mon Garçon", j'ai vécu ce qu'on peut vivre sur des films comme ça, où il y a un accident, mais de manière continue. À savoir s'oublier soi-même, et n'être que le personnage."

Le JT
Les autres sujets du JT