Cet article date de plus de huit ans.

"Matrix" et "Dirty Harry" entrent dans le patrimoine des films américains

25 longs-métrages intègrent la liste des œuvres "à préserver" de la Bibliothèque du Congrès américain.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'acteur américain Clint Eastwood dans le film "Dirty Harry" (1971), de Don Siegel. (KOBAL / AFP)

Matrix (1999), Dirty Harry (1971), Diamants sur canapé (1961) et 22 autres films américains sont maintenant des films protégés. La Bibliothèque du Congrès américain a publié, mercredi 19 décembre, sa sélection annuelle des 25 nouvelles œuvres qu'elle ajoute à sa liste des films "à préserver". Elle en compte désormais 600, indique le site du Los Angeles Times (en anglais).

Pour être éligibles, ces films doivent avoir au moins dix ans et être "culturellement, historiquement et esthétiquement significatifs". James H. Billington, de la Bibliothèque du Congrès, précise que "ces films ne sont pas choisis en tant que meilleurs films américains de l'histoire, mais plutôt en tant que travaux d'importance durable pour la culture américaine. Ils reflètent qui nous sommes en tant que peuple et nation".

Parmi les autres nouveaux venus, on peut mentionner La Case de l'oncle Tom, adaptation muette du roman de l'auteure américaine Harriet Beecher Stowe datant de 1914.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.