Martin Scorsese au Festival Lumière : "Les films sont devenus des manèges de parcs d'attraction"

Venu à Lyon preséenter son prochain film, The Irishman, au festival Lumière, Martin Scorsese a regretté l'hégémonie des blockbusters à base de superhéros.

Martin Scorsese à Lyon au festival Lumièr en 2015
Martin Scorsese à Lyon au festival Lumièr en 2015 (PIERRE AUGROS / MAXPPP)

Quatre ans après avoir reçu à Lyon le prix Lumière, Martin Scorsese était de retour au Festival Lumière. Le réalisateur de Mean Streets et de Raging Bull venait présenter son nouveau film The Irishman, un nouvel opus dans le milieu de la mafia avec son acteur fétiche, Robert De Niro. Pas de surprise donc, le public est en terrain connu mais il a savouré le pailsir de découvrir l'oeuvre en quasi exclusivité mondiale, le film n'ayant été projeté pour l'heure sur grand écran qu'à New York et Londres. Il ne le sera d'ailleurs pas beaucoup plus, sa diffusion sera en effet réservée au réseau de VOD Netflix.

Prenant la parole devant le public lyonnais et son confrère Bertrand Tavernier, le cinéaste new-yorkais a évoqué la tendance actuelle qui privilégie les films à effets spéciaux du type superhéros.

Les films deviennent l'équivalent des gros manèges et les cinémas des parcs d'attractions. Notre art ne doit pas se résumer à ça. Ça peut être un genre de cinéma mais pas au point d'éclipser tout le reste. C'est malheureux, mais les auteurs d'aujourd'hui, jeunes ou vieux, doivent se battre pour faire leurs films.Martin Scorsese

Le festival Lumière se poursuit à Lyon et dans toute sa métropole jusqu'au 20 octobre.